Italie : 27 millions d'euros d'amende pour deux étudiants dont le barbecue a dégénéré en incendie

International
SANCTION - Deux étudiants italiens ont été condamnés à payer solidairement une amende de 27 millions d'euros pour avoir provoqué un gigantesque incendie avec un barbecue en forêt en Italie, ont annoncé mercredi les médias italiens.

Les grillades ont coûté cher. En Italie, deux étudiants ont été condamnés à payer solidairement une amende de 27 millions d'euros pour avoir provoqué un gigantesque incendie à cause d'un barbecue organisé en forêt. Le feu avait dévasté un millier d'hectares de forêt au nord du lac de Côme, dans le nord du pays. Il avait fallu deux semaines et des moyens considérables pour venir à bout des flammes, qui s'étaient propagées à une grande partie de la montagne, dévastant plusieurs habitations ainsi qu'un gîte rural où tous les animaux avaient péri.


Poursuivis pour incendie volontaire,  les deux Italiens de 22 ans contestent les faits. Le 30 décembre, ils se trouvaient avec un 

groupe d'amis chez le grand-père de l'un d'eux pour fêter le Nouvel An. Quatre mois plus tard, les carabiniers du corps forestier leur ont notifié leur sanction. Selon les conclusions de l'enquête, le feu était parti des braises des grillades.

Entre 118 et 593 euros d'amende par centaine de mètres carrés détruits

En Italie, selon un règlement de 2008, "quiconque détruit ou endommage par le feu le renouvellement de la forêt", peut être condamné à une amende dont le barème est compris entre 118 et 593 euros par centaine de mètres carrés détruits. Avec ce tarif, la sanction maximale pouvait monter jusqu'à 40 millions d'euros, vue la surface calcinée.


Les avocats des deux étudiants ont trois semaines pour contester la somme devant un tribunal administratif. En parallèle, une procédure judiciaire est en cours et pourrait aboutir à un procès pénal et civil susceptible d'alourdir encore l'ardoise, puisque le parquet a recensé onze parties civiles, selon La Repubblica.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter