L'Italie frappée par le plus puissant séisme qu'ait connu le pays depuis 30 ans

L'Italie frappée par le plus puissant séisme qu'ait connu le pays depuis 30 ans
International
DirectLCI
RÉCAP - Ce dimanche matin, l'Italie a subi un nouveau tremblement de terre. Beaucoup de dégâts, des bâtiments historiques à terre et seulement quelques blessés. Mais cette série inquiète les Italiens, qui craignent d'autres secousses dans les jours à venir. Matteo Renzi, le Premier ministre assure que "tout sera reconstruit".

Un séisme de magnitude 6,5, le plus puissant en Italie depuis 1980, a de nouveau frappé ce dimanche 30 octobre le centre de la péninsule, provoquant de nombreux dégâts matériels et des destructions de bâtiments. Selon la protection civile, aucun décès n'est cependant à déplorer. L'épicentre du séisme a été localisé près de Preci, dans la région de Pérouse.


A Rome, les autorités ont fermé le métro de la ville pour effectuer des vérifications et ont constaté des fissures dans certains bâtiments, comme sur la basilique Saint-Paul. Les secousses ont été ressenties à Florence et à Naples, et même jusqu'en Autriche. 

Lire aussi

Des villages détruits, quelques dizaines de blessés

Les principales villes touchées sont Norcia, bourg pittoresque situé près de l'épicentre, Tolentino, Ussita et Arquata del Tranto. De ces villages, il ne reste parfois plus rien. A Arquata del Tronto, seule l'ancienne forteresse est restée quasiment intacte. A Norcia, c'est la célèbre basilique San Benedetto, construite au 14e siècle, qui a subi de lourds dégâts. Quelque 3.000 personnes ont été contraintes de quitter leur maison.

Pour ce qui est du bilan humain, il est d'une "vingtaine de blessés" relativement légers, selon Fabrizio Curcio, chef de la protection civile. Ce dernier n'a fait mention que d'un blessé plus grave. Aucun mort n'est à décompter : un miracle compte tenu de la puissance du séisme, de magnitude 6,5, le plus puissant qu'ait connu le pays depuis 1980 lorsqu'une secousse avait tué 3.000 personnes.

Lire aussi

A Amatrice, le coup de grâce

La ville d'Amatrice, qui en août dernier avait déjà été touché par un précédent séisme qui avait provoqué la mort de 250 personnes, a encore été touchée. Et les monuments qui avaient jusqu'à présent résisté, et étaient devenus des symboles pour les survivants de ce drame, se sont cette fois écroulés.

En vidéo

Séisme en Italie : la ville d'Amatrice touchée par de nouvelles secousses

Les Italiens inquiets pour le futur

Le pape François a rapidement réagi, faisant part de sa "proximité" aux populations touchées, assurant prier pour elles et les victimes. De son côté, le président du Conseil Matteo Renzi a appelé à "éviter les controverses et les divisions" et assure : "Nous allons tout reconstruire".


Le centre du pays avait déjà été touché par plusieurs tremblements de terre depuis la fin du mois d'août. Le 26 octobre deux nouveaux séismes avaient été recensés mais n'avaient provoqué que des dégâts matériels. Une répétition et une amplification qui inquiètent les Italiens. D'autant que rien ne permet de savoir si cet épisode sismique est terminé ou non.

En vidéo

Nouveau séisme en Italie : "Ça peut durer de quelques semaines à quelques mois" selon un sismologue

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter