Italie : deux anciennes religieuses se disent oui à la mairie

Italie : deux anciennes religieuses se disent oui à la mairie

ALL YOU NEED IS LOVE – Deux anciennes nonnes se sont unies civilement mercredi à la mairie de Pinerolo, dans le nord de l’Italie. Alors que la Péninsule a récemment ouvert ce droit aux couples homosexuels, Federica et Isabel espèrent maintenant voir évoluer l’Eglise catholique.

C’est une histoire d’amour des plus inhabituelles. Et de fait : Federica et Isabel, anciennes sœurs franciscaines, avaient fait vœu de célibat. Les deux femmes de 44 ans se sont pourtant dit oui mercredi à la mairie de Pinerolo (Pignerol, région du Piémont) en Italie.

Selon le quotidien La Stampa, si l’union a été célébrée dans la plus grande discrétion, Federica et Isabel ont tout de même voulu adresser un message, sonnant comme un appel à l’Eglise. "Dieu veut des gens heureux, qui vivent l'amour à la lumière du jour." "Nous appelons notre église à accueillir toutes les personnes qui aiment."

L’Italie s’ouvre peu à peu à l’union civile homosexuelle

Largement commenté de l’autre côté des Alpes, l’évènement devait initialement avoir lieu ce jeudi. Mais des fuites dans la presse ont poussé les deux femmes à accélérer les choses. "Nous leur avons garanti leur droit à la vie privée", a déclaré Luca Salvai, le maire Mouvement 5 étoiles (M5S) de Pinerolo, précisant qu’il s’agissait de la deuxième union civile homosexuelle de la ville.

Car ce choix offert aux couples de même sexe n’est que très récent dans la Péninsule. Dernier grand pays d'Europe occidentale qui ne leur accordait aucun statut – en raison notamment d’opposition farouche de l'Eglise – l’Italie a adopté l’union civile en mai dernier. Et la mesure commence tout juste à être appliquée. Rome a ainsi célébré sa première union homosexuelle le 17 septembre dernier. 

Des droits équivalents au mariage

L’union civile, distincte du mariage, prévoit une obligation d'assistance morale et matérielle réciproque, le bénéfice de la pension de réversion, le titre de séjour pour le conjoint étranger, le droit de visite à l'hôpital, la possibilité de prendre le nom de son conjoint. Mais elle ne permet pas, comme le prévoyait le projet initial, d'adopter les enfants naturels du conjoint. 

Dans certains cas, la cour de Cassation italienne a toutefois validé des adoptions de ce type, accordées par les juges au nom de l'intérêt supérieur de ces enfants nés et élevés au sein d'un couple homosexuel.

VIDEO - Synode sur la famille : le Vatican réaffirme son opposition au mariage homosexuel

En vidéo

Synode sur la famille : le Vatican réaffirme son opposition au mariage homosexuel

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un conseil de défense sanitaire se tiendra lundi, annonce Jean Castex

Covid-19 : l'Allemagne impose des restrictions drastiques aux non-vaccinés

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.