Italie : journée de deuil national en hommage aux victimes du séisme

International
TREMBLEMENT DE TERRE - L'Italie, meurtrie, observe ce samedi une journée de deuil national, drapeaux en berne, à la mémoire des 291 victimes du séisme de mercredi.

Journée de deuil national en Italie. Le pays a rendu ce samedi un hommage émouvant aux 291 victimes du séisme meurtier, qui a rasé mercredi plusieurs villages du centre de la péninsule.


Dans un gymnase d'Ascoli Piceno, au pied des montagnes, le président de la République, Sergio Mattarella, le chef du gouvernement, Matteo Renzi et des centaines d'habitants se sont rassemblés, assistant aux funérailles des 35 victimes d'Arquata et Pescara del Tronto.

Lettre poignante d'un secouriste

Le chef du gouvernement, visiblement ému, a préféré garder le silence. Mais comme les autres responsables politiques, Matteo Renzi a pris le temps de saluer les proches des victimes à la fin de la cérémonie. Parmi les cercueils, celui de la petite Giulia, 9 ans, dont le corps a protégé celui de sa soeur Giorgia, 5 ans, l'une des dernières rescapées, sortie vivante des décombre.


Un secouriste a écrit une lettre émouvante, sur un feuille schotchée au petit cercueil blanc. "Désolé si nous sommes arrivés trop tard [...] mais je veux que tu saches de là-haut que nous avons fait notre possible pour te sortir de là", peut-on lire sur cette missive déchirante. 

En vidéo

Italie : jour de deuil national en hommage aux victimes du séisme

Nouvelle cérémonie la semaine prochaine

Sur l'autre versant de la montagne, une autre cérémonie est prévue, la semaine prochaine, pour les victimes d'Accumoli et d'Amatrice, une commune de 2500 habitants endeuillée d'au moins 230 morts.

Lire aussi

Les chaînes de télévision publique arboraient toutes ce samedi un bandeau noir, en signe de deuil, et ne diffusaient pas de publicité. Les cloches de la basilique d'Assise, commune très durement frappée en 1997 par un séisme très violent, ont résonné en l'honneur des victimes.

Des recherches difficiles

Trois jours après la catastrophe, le travail des secouristes pour retrouver d'éventuelles victimes est toujours aussi difficile.  Plus de 1300 répliques ont été enregistrées, dont une secousse de magnitude 4 ce samedi à l'aube. Une secousse qui a généré l'affaissement du sol d'une vingtaine de centimètres sur dix kilomètres de long.


A chaque nouvelle réplique, un mur s'écroule, un autre se fissure. Petit à petit, les petites routes deviennent moins praticables, au risque de laisser des villages et des hameaux complètement isolés. La protection civile a recensé près de 2500 personnes désormais privées de toit, qui ont passé la nuit de vendredi à samedi dans l'un des 42 camps de tentes aménagées.

291 morts, dont 16 étrangers

A Amatrice, quasi-réduite en un tas de décombres, les secouristes ont extrait de nouveaux corps dans la nuit et ce samedi matin. A ce jour, 291 décès ont été recensés, même si d'autres victimes sont probablement encore bloquées, selon la protection civile.


Au moins seize étrangers - touristes ou installés de longue date en Italie - figurent parmi les victimes, selon les autorités de leur pays: dix Roumains, trois Britanniques, une Espagnole, un Salvadorien et une Canadienne.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter