Italie : le mystère de la jambe coupée retrouvée à Rome élucidé

International
VOILE LEVÉ – L’identité du propriétaire d’une jambe retrouvée mardi, à Rome, a été dévoilée ce samedi par les médias Italiens. Il s'agit de Gabriele di Ponto, un trentenaire connu des services de police, un ultra de la Lazio, braqueur récidiviste et violent.

À qui appartenait cette jambe, retrouvée mardi à Rome par un passant ? Depuis plusieurs jours, la question taraude les Italiens. Question qui a enfin trouvé une réponse raconte, ce samedi, le quotidien Il Messaggero  : il s’agit de la jambe d’un ultra de la Lazio, drogué, braqueur récidiviste et violent.

L’homme, dénommé Gabriele di Ponto, est âgé de 36 ans. Comme le raconte le quotidien italien, sa vie est faite de braquages, de consommation et de trafic de drogue, de séjours en prison et de passion pour l'extrême droite vécue au sein des irréductibles de la Lazio, l'un des deux clubs de football de la capitale italienne.

L'hypothèse du meurtre privilégiée

D’après les premiers éléments de l'enquête, la jambe, découverte à proximité d'une digue d'un affluent du Tibre, l'Aniene, où elle était restée pendant 48 heures, pourrait avoir été coupée à la scie électrique. D’après La Gazzetta dello Sport , l'hypothèse privilégiée par la police est qu'après avoir tué le trentenaire son ou ses assassins ont dispersé ses membres. Le meurtre pourrait être lié au trafic de drogue. Le parquet de Rome a ouvert une enquête pour homicide volontaire.

Ce sont les membres de la famille de Gabriele di Ponto, inquiets depuis sa disparition fin juillet, qui ont reconnu à la morgue sa jambe gauche et cinq de ses tatouages – dont un qui dit "aujourd'hui est un beau jour pour mourir" –, une identification que devraient confirmer des analyses ADN prévues pour lundi.

À LIRE AUSSI >> En Italie, les billets de 500 euros se multiplient miraculeusement

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter