Italie : le navire avec 450 immigrés clandestins est arrivé à bon port

Italie : le navire avec 450 immigrés clandestins est arrivé à bon port

IMMIGRATION - Les garde-côtes italiens ont repris le contrôle du navire marchant qui dérivait à quelques dizaines de kilomètres des côtes avec 450 clandestins à bord.

Deux jours après la découverte d'un cargo transportant plus de 700 immigrés clandestins , un second navire, transportant lui 450 migrants, a été repéré dans le nuit de jeudi à vendredi par la marine italienne. Abandonné par son équipage, moteurs en panne, il dérivait à une soixantaine de kilomètres de la pointe sud-est du pays. "Il y a 450 migrants à bord d'un navire marchand, qui n'a pas d'équipage, et qui s'approche de la côte des Pouilles", ont indiqué les garde-côtes sur leur compte Twitter. Le bateau, identifié comme l'Ezadeen, bat pavillon de la Sierra Leone et était censé rejoindre Sète, en France.

EN SAVOIR + >>  "Blue Sky M" : moteur bloqué, le cargo fonçait vers la côte italienne avec 768 migrants à bord

L'équipage a abandonné le navire

Une des personnes se trouvant sur l'Ezadeen a pu faire fonctionner la radio du bord et informer les garde-côtes que l'équipage avait abandonné le navire. Ceux-ci ont alors alerté un patrouilleur islandais, le Tyr, qui se trouvait dans les parages dans le cadre d'une mission de surveillance des frontières européennes. Le Tyr a pu rejoindre l'Ezadeen et naviguer parallèlement à lui, mais les conditions météorologiques rendaient impossible tout abordage par la mer.

Pour en reprendre le contrôle, les garde-côtes ont donc choisi par la voie des airs. Six hommes ont été déposés à bord par un hélicoptère, accompagnés de trois médecins du Tyr afin de porter assistance aux clandestins. Après quelques heures de navigation, le bateau a finalement été amarré au port de Corigliano Calabro. Les 450 passagers seraient tous d'origine syrienne, selon les médias italiens.

L'Italie est confrontée depuis plusieurs années à un afflux croissant de clandestins qui tentent de gagner l'Europe par la Méditerranée au péril de leur vie. Le total des arrivées en Italie pour l'année 2014 dépasse 160.000, soit une moyenne de 450 migrants par jour, dont plus de la moitié sont syriens ou érythréens. La plupart d'entre eux tentent la traversée à bord de petits canots ou bateaux de pêche. Depuis quelques semaines, pourtant, de plus en plus de migrants ont recours à des bâtiments beaucoup plus gros. "Cet épisode est seulement le dernier en date d'un phénomène inquiétant ces dernières semaines avec déjà une dizaine de navires de commerce, en mauvais état et difficilement maniables, chargés de migrants", souligne l'armée italienne.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Le variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, selon l'OMS

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.