Italie : Paolo Gentiloni nommé nouveau Premier ministre

DirectLCI
REMANIEMENT - Le ministre des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, a été nommé ce dimanche nouveau Premier ministre italien. Il remplace ainsi Matteo Renzi après sa démission.

L'Italie a un nouveau Premier ministre. Le président italien a nommé ce dimanche Paolo Gentiloni nouveau chef du gouvernement. Le ministre sortant des Affaires étrangères succède ainsi à Matteo Renzi, qui avait annoncé sa démission après la victoire massive du "non" au référendum sur la réforme constitutionnelle dimanche dernier. 


"Nous travaillerons dans le cadre du gouvernement et de la majorité actuelle", a déclaré le président du Conseil désigné, après un entretien avec le président italien Sergio Mattarella. Il est donc probable, comme le pensent les commentateurs politiques italiens, que Paolo Gentiloni confirme plusieurs ministres à leur poste.

Former un nouveau gouvernement

Paolo Gentiloni, âgé de 62 ans, doit encore formellement accepter cette nomination et former son équipe avant un vote de confiance qui pourrait avoir lieu dès mercredi, selon des sources politiques.  Le président italien Sergio Mattarella a indiqué samedi vouloir un gouvernement rapidement pour permettre à l'Italie de faire face à ses engagements, notamment à l'international.  Sur Twitter, son ancien homologue français, Jean-Marc Ayrault, a félicité Paolo Gentiloni et lui a souhaité "plein de succès dans sa nouvelle mission."

Se saisir des dossiers internationaux sans tarder

Fidèle de Matteo Renzi et homme de gauche modéré, Paolo Gentiloni est ministre des Affaires étrangères depuis novembre 2014. Le fait que Paolo Gentiloni puisse se saisir sans tarder des grands dossiers internationaux a certainement joué en la faveur de ce diplomate apprécié de ses homologues étrangers.  L'Italie prend l'an prochain la présidence du G7, et organise un sommet de ses dirigeants en mai à Taormina en Sicile. L'Italie fera également son entrée au Conseil de sécurité.


Ancien gauchiste, membre d'un mouvement maoïste dans sa jeunesse, Paolo Gentiloni a été entre autres porte-parole de l'ancien maire de Rome entre 1993 et 2001, député, et ministre des Communications de 2006 à 2008. Cet ancien journaliste diplômé de sciences politique est apprécié au sein du Parti démocrate (PD, centre-gauche) de Matteo Renzi, dont il est l'un des fondateurs, et dont le soutien lui est indispensable pour obtenir la confiance au Parlement.

En vidéo

Rejet du référundum proposé par Renzi : une bonne nouvelle démocratique pour les Italiens

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter