Pologne : 925 euros pour empêcher d'avorter les mères de futurs bébés handicapés

International
IVG - A défaut d'une loi interdisant l'avortement, le Parlement polonais a opté pour un système visant à inciter les femmes à garder leur enfant en cas de malformations ou maladie grave annoncées pendant la grossesse.

Argent contre bébé handicapé ou malade. C'est en substance ce que propose aux femmes une loi adoptée le 4 novembre par le Parlement polonais, comme s'en fait l'écho le site Politico


L'idée est d'inciter les Polonaises enceintes à garder leur bébé, même en cas de "handicap irréversible ou de pathologie incurable" annoncés pendant la grossesse. L'une des seules situations où l'IVG est autorisé en Pologne - avec le viol, l'inceste ou un risque vital pour la santé de la mère. En théorie, le président Andrzej Duda (Union pour la liberté, libéral), pourrait opposer son veto à ce texte. Ce qui est très peu probable, estime le site d'informations.

Une réplique après la loi rejetée en octobre

Le texte de loi est une réplique du PiS (le parti Justice et liberté, conservateur) au retrait du précédent projet de loi, qui avait mobilisé des centaines de milliers de personnes en octobre dernier. Vêtus de noirs, les manifestants avaient battu le pavé des semaines durant pour protester contre une loi originelle interdisant purement et simplement l'avortement, obligeant les députés et le gouvernement à faire machine arrière. 


La Première ministre conservatrice Beate Szydlo avait alors annoncé "trois actions" du gouvernement dans l'idée de palier à la problématique de la pauvreté dans le choix de l'IVG. De notoriété publique, celle-ci est menée à bien clandestinement par les femmes, à leurs risques et périls. "En observant la situation sociale, nous constatons que l'interdiction conduirait à un processus dont l'effet serait contraire à ses objectifs", avait concédé Jaroslaw Kaczynski, le président du parti conservateur Droit et Justice (PiS). 

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Pologne : des milliers de femmes manifestent contre l'interdiction de l'IVG

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter