Ivre, le maire de Toronto insulte la police avec l'accent jamaïcain

Ivre, le maire de Toronto insulte la police avec l'accent jamaïcain

DirectLCI
CANADA - Une nouvelle vidéo du maire de Toronto Rob Ford, déchu de ses pouvoirs après ses aveux de consommation de drogue et d'alcool, a déclenché mardi une offensive de ses adversaires persuadés qu'il a recommencé à boire. Lui, jure ne pas être dépendant.

Chassez l'état d'ébriété, il revient au galop. Le maire de Toronto, Rob Ford, qui avait promis l'an passé de mettre fin à sa consommation de drogue et d'alcool, a reconnu hier qu'il avait recommencé à boire "un petit peu" après la publication d'une nouvelle vidéo le montrant saoul dans un fast-food de la banlieue de Toronto.

Dans une vidéo mise en ligne sur Youtube, le sulfureux édile prend l'accent jamaïcain et aborde l'enquête dont il a fait l'objet l'année dernière en insultant la police. "J'étais avec des amis. Si je parlais de cette façon c'est parce qu'il m'arrive de parler ainsi avec certains de mes amis. Je ne pense pas que cela soit discriminatoire, cela ne regardait que moi", a-t-il expliqué en reconnaissant avoir "un peu" bu.

"Nous attendons simplement cette élection pour le mettre dehors"

"Je crois qu'il est accro à l'alcool et à la drogue. Je pense qu'il a un réel problème. Je l'ai dit avant et je pense que cela se confirme" avec cette vidéo, a déclaré la conseillère municipale Paula Fletcher, avant d'ajouter : "Le patois que j'ai entendu était vulgaire et injurieux".

En novembre dernier, Rob Ford avait déjà avoué avoir fumé du crack alors qu'il était dans un état de "stupeur alcoolique" et qu'il avait conduit en état d'ivresse. Il avait révélé ce scandale alors que la police avait déclaré posséder une vidéo de lui en train de fumer du crack. Le conseil municipal avait ainsi tenu le 18 novembre une séance extraordinaire à l’issue de laquelle le maire a été privé de tous ses pouvoirs exécutifs, ne lui laissant que son titre et une plaque à l’entrée de son bureau.

Malgré ses nombreuses apparitions outrancières, Rob Ford assure ne pas être dépendant ni à l'alcool, ni à la drogue. Et s'est même inscrit pour être candidat aux élections municipales cette année. Mais certains opposants ont prévenu : "Nous attendons simplement cette élection (...) pour le mettre dehors".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter