"J'adore mon job" : les mots de Nicole Gee, l'une des 13 militaires américaines tuées à Kaboul

"J'adore mon job" : les mots de Nicole Gee, l'une des 13 militaires américaines tuées à Kaboul

TERRORISME - 13 soldats américains ont été tués au cours de l'attentat qui s'est déroulé jeudi, près de l'aéroport de Kaboul. Parmi eux : Nicole Gee, une sergente de 23 ans, qui avait posté quelques jours avant une photo prise sur place avec un bébé afghan.

"J'adore mon job". C'est par ces mots sur Instagram, accompagnés d'une photo d'elle tenant un bébé dans les bras, que Nicole Gee avait donné des nouvelles à ses proches le 21 août dernier depuis Kaboul. C'est là-bas, à proximité de l'aéroport où plus de 100.000 personnes ont pu être évacuées, que cette sergente de 23 ans est morte, tuée dans l'attentat revendiqué par Daech. A ses côtés : 12 autres américains, pour la plupart aussi jeunes qu'elle, et auxquels le président Joe Biden devait rendre hommage ce dimanche.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Originaire de Caroline du Nord, la jeune femme a notamment rejoint l'armée pour se rapprocher de son compagnon, Jarod Gee. Ils s'étaient mariés peu après leur enrôlement sous l'uniforme. Décrite par ses proches comme une personne brillante et vive, Nicole Gee avait rapidement gravi les échelons : elle avait été promue sergent au Koweït, peu de temps avant de débarquer en Afghanistan. "Elle croyait en ce qu'elle faisait, elle aimait être une Marine", a déclaré son beau-frère, Gabriel Fuoco. "Elle n'aurait pas voulu être ailleurs."

Une "guerrière absolue"

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nicole Gee (@nicole_gee__)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nicole Gee (@nicole_gee__)

"Je suis fière de lui"

Johanny Rosario Pichardo, elle aussi, est morte durant l'attentat. Cette marine de 25 ans, originaire du Massachussetts, a été "essentielle pour évacuer des milliers de femmes et d'enfants", selon le premier lieutenant de marine John Coppola, dans un communiqué. Selon son ancien instructeur, elle était une "guerrière absolue" au lycée.

David L. Espinoza, lui, n'avait que 20 ans. Originaire de Laredo, au Texas, il avait été stationné en Jordanie pendant deux ans avant d'être transféré à Kaboul il y a environ une semaine. "Il a toujours su" combien ses parents l'aimaient, a déclaré sa mère, Elizabeth Holguin. "Je suis fière de lui à cause de ce qu'il a fait, mais en tant que mère, vous savez, c'est difficile", a-t-elle précisé à la chaîne KGNS-TV.

Lire aussi

L'hommage de Biden

Jared M. Schmitz, lui aussi, n'avait que 20 ans. Il était également stationné en Jordanie, son premier déploiement, avant d'être transféré en Afghanistan pour la mission d'évacuation il y a environ deux semaines, a déclaré son père, Mark Schmitz, à la radio KMOX à Saint-Louis. "C'est quelque chose qu'il a toujours voulu faire et je n'ai jamais vu un jeune homme s'entraîner aussi dur que lui pour être le meilleur soldat possible", a déclaré son père Mark Schmitz.

Le caporal Kareem M. Nikoui, 20 ans, était quant à lui un jeune champion d'arts martiaux. Son père a déclaré à Reuters qu'il avait suivi les chaines d'informations après avoir appris qu'un attentat avait eu lieu à Kaboul. Jusqu'à ce que trois Marines viennent lui apprendre la mort de son fils. "Il est né la même année que cette guerre et elle a mis fin à ses jours avant de s'achever".

Trois jours après le drame, le président Joe Biden devait se rendre ce dimanche dans une base militaire du Delaware pour une cérémonie solennelle de réception des dépouilles des 13 militaires américains. Le chef de l'Etat américain et son épouse Jill Biden rencontreront également les familles des soldats décédés sur la base de Dover.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.