"J'ai une très mauvaise expérience de l'Union européenne" : Trump félicite Theresa May pour le Brexit

International

DIPLOMATIE - Donald Trump a accueilli vendredi la Première ministre britannique, Theresa May, à la Maison Blanche à Washington. Il en a profité pour lui dire tout le bien qu'il pensait du Brexit et partager sa "mauvaise expérience" de l'Union européenne.

"Le Brexit va être une chose merveilleuse pour votre pays". Lors de la visite de la Première ministre britannique Theresa May à la Maison Blanche à Washington, Donald Trump a multiplié les signes de satisfaction après que le peuple anglais ait décidé de se séparer de l'Union européenne (UE) lors du référérendum de juin dernier.

"Quand ça va s'aplanir, vous allez avoir votre propre identité, et vous allez avoir les gens que vous voulez dans votre pays", a-t-il précisé. "Et vous allez pouvoir conclure des accords de libre-échange sans avoir quelqu'un qui vous surveille et regarde ce que vous faites".

Quelques jours avant son investiture, le président américain avait d'ailleurs déclaré dans une interview au Times et à Bild sa volonté de signer "rapidement" un accord commercial avec le Royaume-Uni, alors que ce dernier entame des négociations sur les conditions de de sa sortie de l'UE.

J'en ai une très mauvaise expérience de l'Union européenne- Donald Trump, président des Etats-Unis

Il avait également indiqué qu'il ne se souciait "pas vraiment" de savoir si les pays européens allaient rester unis ou se séparer, estimant que "l'UE a été construite, partiellement, pour battre les Etats-Unis commercialement".

Vendredi, le président s'en est à nouveau pris à l'Union en présence de Theresa May.  "J'en ai une très mauvaise expérience", a-t-il assuré, précisant qu'il est "très très dur d'obtenir les autorisations" quand il a "quelque chose" dans un des pays européens. "C'est rapide, facile et efficace d'obtenir celles du pays, a-t-il expliqué. Mais c'est très très difficile d'obtenir les autorisations du grand groupe - je les appelle le consortium".

Le Brexit, un "formidable atout" selon Trump

Face aux déclarations de Donald Trump, qui a considéré le Brexit comme un "un formidable atout", et non "un énorme frein", Theresa May a expliqué avoir en commun avec le milliardaire sa volonté de "mettre les intérêts des travailleurs ordinaires sur le devant de la scène". "Ces gens qui, vous savez, travaillent de longues heures. Ils font tout leur possible pour leurs familles et parfois ils se sentent juste lésés", a-t-il précisé.

Après cette rencontre et les nombreux affronts envers l'Union européenne, le président américain devrait néanmoins s'entretenir par téléphone avec François Hollande et Angela Merkel dès samedi.

Lire aussi

En vidéo

Donald Trump et Theresa May affichent leur unité

En vidéo

Etats-Unis : première semaine de président chargée pour Donald Trump

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter