Japon : 46 morts dans un service hospitalier laissent présager l'oeuvre d'un tueur en série

Japon : 46 morts dans un service hospitalier laissent présager l'oeuvre d'un tueur en série
International

DRAME - Quarante-six patients d'un même service hospitalier de Tokyo ont perdu la vie depuis le mois de juillet. L'autopsie des deux derniers défunts a conclu à un meurtre par empoisonnement.

Que se passe-t-il au Japon ? Depuis juillet, 46 patients d’un même service de l’hôpital de Yokohama, au sud de Tokyo, sont décédés. Si cette série de décès n’avait pas éveillé les soupçons, les autopsies des deux derniers défunts, Sozo Nishikawa et Nobuo Yamaki, 88 ans, laissent présager le pire puisque tous deux ont été empoisonnés. Selon les médias locaux, une substance chimique aurait été administrée dans leur perfusion intraveineuse. 

La majorité des corps déjà incinérés

Autre signe alarmant, les personnels hospitaliers auraient découvert des marques de perforation sur une dizaine de poches de perfusion intraveineuse près du local des infirmiers. Impossible néanmoins de savoir si l’auteur de ces meurtres est un infirmier pour le moment. De même qu’on ignore encore si les 44 premiers défunts ont été empoisonnés, la plupart ayant déjà été incinérés sans autopsie. Ce qui n’est pas pour faciliter l’enquête de la police. "Nous voyons beaucoup de gens mourir ici en raison de la nature de notre établissement mais il nous semble que leur nombre augmente un peu", a déclaré un responsable de l'hôpital à l'agence Kyodo, cité par RTBF.

Ce drame n’est pas sans rappeler l’attaque à l’arme blanche dans un centre pour handicapés, qui avait fait 19 morts en juillet. Agé d’une vingtaine d’années, le tueur en série, qui avait travaillé dans ce centre, avait affirmé aux enquêteurs que les "handicapés devaient disparaître" et qu’il avait agi dans le cadre de "sa révolution de l’humanité". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent