Japon : des chanteuses pop font scandale en portant des costumes inspirés d'uniformes nazis

International
SCANDALE - Deux chanteuses japonaises ont fait scandale après avoir endossé lors d'un concert, des tenues semblables à des uniformes nazis. Face aux nombreuses protestations, la maison de disque Sony a été contrainte de s'excuser.

Deux jeunes popstars japonaises se sont attiré les foudres des internautes après avoir donné un concert en portant des costumes ressemblant à des uniformes nazis. Le groupe d'adolescentes Keyakizaka46 s'est présenté sur scène le 22 octobre dernier, vêtues de capes noires et coiffées de casquettes ornées d'un aigle, rappelant la tenue des officiers SS. Cette représentation organisée pour célébrer Halloween se tenait à Yokohama, dans la région de Tokyo. 


Des internautes du monde entier ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux. Cité par le Japan Times, l'un dentre eux - @batayanF3 - écrit en japonais sur Twitter : "Ce n’est pas parce que vous ne saviez pas, ou que vous ne faites pas l’éloge des nazis, que vous pouvez faire ça. C’est vraiment impardonnable au vu de l’influence qu’ont ces chanteuses." 


De son côté, le centre Simon Wiesenthal, une organisation de défense des droits de l'Homme, de lutte contre les activités néonazies et de recherche sur l'Holocauste, avait exprimé son "dégoût devant l'usage d'uniformes à caractère nazi", dans un communiqué diffusé lundi 31 octobre. Les nombreuses protestations ont conduit la maison de disques du groupe, Sony Music à présenter ce mardi des excuses.

Ces costumes ne seront plus jamais utilisésSony Music Entertainment

"Nous demandons pardon du fond du cœur pour avoir infligé des sentiments désagréables", a indiqué Sony Music en japonais sur son site internet, mettant en cause un "manque de connaissance" de sa part. "Ces costumes ne seront plus jamais utilisés", a-t-il conclu. Le producteur du spectacle, Yasushi Akimoto, a lui aussi affiché des excuses sur le site internet du groupe de chanteuses.


Le rabbin Abraham Cooper, l'un des responsables du centre juif basé aux Etats-Unis, avait qualifié cet accoutrement d'"inapproprié et profondément insultant" et demandé des excuses à Sony Music Entertainment ainsi qu'au producteur du concert des jeunes filles.


"Voir de jeunes adolescentes danser sur scène et parmi les spectateurs en uniformes de style nazi a provoqué une grande détresse chez les survivants du génocide nazi, avait déclaré le rabbin. Nous attendons mieux d'une marque internationale comme Sony, qui a ainsi fait honte au Japon".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter