"Je lui ai marché sur le cou" : l'homme qui a tué un puma à mains nues raconte son rude combat

International

RÉCIT - L'Américain qui a tué un "lion des montagnes" qui l'attaquait dans un parc du Colorado a décrit la lutte d'une dizaine de minutes avec l'animal qui lui valu de graves blessures mais non mortelles.

"Ce serait une manière assez merdique de mourir". C'est la phrase qui a traversé l'esprit de Travis Kauffman, au moment où un puma s'est mis à l'attaquer, alors qu'il était en train de courir dans un parc du Colorado, dans l'ouest des Etats-Unis, le 4 février dernier. Près de dix jours après l'éprouvant combat qui lui a valu de graves blessures mais non mortelles et par conséquent une hospitalisation, ce spécialiste des courses en montagne est revenu en détail sur la manière dont il s'y est pris pour neutraliser l'animal. "Ça s'est vraiment transformé en lutte totale pour la survie", a-t-il résumé, lors d'une conférence de presse dans le Colorado, où il s'exprimait pour la première fois depuis l'attaque.

Il a raconté qu'il était en train de courir lorsqu'il a été attaqué par le félin d'environ 36 kilos. "J'ai entendu le bruissement d'aiguilles de pin derrière moi et je me suis arrêté et retourné", s'est-il souvenu. Cet homme élancé a dit avoir alors senti son cœur s'arrêter, avant de lever les bras et de commencer à crier, dans l'espoir de faire peur au "lion des montagnes" qui se lançait vers lui. En vain.

Lire aussi

"Au bout de deux minutes il a cessé de bouger"

"Malheureusement, il a continué à courir et m'a sauté dessus (...) et enfoncé ses crocs dans ma main et mon poignet", a-t-il raconté. Durant le combat, lui et l'animal sont tombés à terre, moment où le félin s'est retrouvé sur le dos. L'homme a alors réussi à lui immobiliser les pattes arrière avec sa jambe, avant de le frapper à la tête avec une pierre et de l'asphyxier. "Je lui ai marché sur le cou avec mon pied droit et après quelques minutes (...) il a commencé à s'agiter. C'est comme ça j'ai eu davantage de griffures, mais je dirais qu'au bout de deux minutes il a cessé de bouger."

Travis Kauffman a encore raconté qu'à l'issue de ce combat, qui avait duré une dizaine de minutes, il s'était enfui terrifié, en pensant que d'autres pumas pourraient se trouver dans le coin. C'est alors qu'il a croisé la route d'un autre joggeur et de quelques randonneurs, qui lui ont donné de l'eau et l'ont conduit à l'hôpital. "En gros, je ne ressens pas de traumatisme", a-t-il dit. "J'ai tendance à aller de l'avant, c'est ça ma personnalité". 

Mark Leslie, un responsable du service des parcs et de la faune du Colorado (CPW), a souligné que le joggeur de 31 ans avait eu de la chance d'avoir été attaqué par un jeune animal. "Sinon, on aurait peut-être tenu une conférence de presse très différente". Ce dernier a eu besoin de plus d'une vingtaine de points de suture, notamment sur le visage et le nez.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter