"Je suis déçu par moi-même" : Justin Trudeau dans la tourmente après de nouvelles images jugées racistes

International

ERREUR - Justin Trudeau a présenté mercredi ses "profondes excuses" pour s'être maquillé le visage en noir lors d'une soirée déguisée en 2001, quelques heures après la publication d'une photo embarrassante qui pourrait brouiller l'image du Premier ministre sortant, à un mois des législatives. Ce jeudi, une nouvelle vidéo du Premier ministre grimé en noir a été diffusé.

Après l'hymne de campagne approximatif, Justin Trudeau est rattrapé par des photos et des vidéos jugées racistes. Le Premier ministre canadien, en pleine campagne pour les législatives, a dû réagir après la divulgation d'un cliché le concernant le visage grimé, tout noir. "C'est quelque chose que je ne considérais pas comme raciste à l'époque, mais je reconnais aujourd'hui que c'était raciste, et j'en suis profondément désolé", a-t-il rapidement réagi.

Lire aussi

Quelques heures plus tôt, le magazine américain Time publiait cette fameuse photo en noir et blanc qui a fait l'effet d'une bombe au Canada, une semaine après le début de la campagne électorale. On y voit un jeune Justin Trudeau, alors âgé de 29 ans, souriant, entouré de quatre femmes, portant un turban, le visage et les mains recouverts de maquillage foncé. Cette pratique controversée, dite du "blackface" ou "brownface", est considérée comme raciste. La photo, tirée d'un album de fin d'année de l'école de Vancouver où JustinTrudeau enseignait, a été prise lors d'une soirée de l'école privée sur le thème des Mille et une Nuits.

"Je suis déguisé avec un costume d'Aladdin et je me suis maquillé. Je n'aurais pas dû le faire", a-t-il expliqué, plaidant à plusieurs reprises l'erreur de jeunesse, et se confondant en excuses. "C'était une erreur (...) Je regrette profondément. Je m'excuse profondément. Je suis vraiment désolé", a-t-il ajouté, tout en excluant de démissionner.

Une nouvelle vidéo

Une télévision canadienne a diffusé ce jeudi une vidéo montrant un jeune Justin Trudeau grimé en Noir, au lendemain de 

la publication d'une photo semblable. Le parti libéral du dirigeant canadien a confirmé l'authenticité de la vidéo diffusée par la chaîne Global News.

Cette rafale d'images de "blackface" ou "brownface", des pratiques controversées souvent jugées racistes, intervient à un mois des élections législatives du 21 octobre, à l'issue indécise pour le Premier ministre sortant.

Selon des médias, le parti libéral aurait décidé de suspendre la campagne de son chef jeudi. Joint par l'AFP, le parti de Justin Trudeau n'avait pas confirmé cette information en milieu de matinée.

Ses adversaires choqués

Interrogé pour savoir si cette photo allait modifier sa campagne, au moment où son parti libéral est au coude-à-coude avec les conservateurs, M. Trudeau a assuré qu'il "demandait aux Canadiens de le pardonner". "Je suis déçu par moi-même. Je suis furieux de l'avoir fait. Je présente mes excuses."

Plusieurs célébrités ont été épinglées ces dernières années pour avoir arboré un "blackface", pratique qui remonte aux "minstrel shows" américains nés dans la première partie du 19ème siècle, des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour jouer des Noirs et se moquer d'eux.

Les principaux adversaires de Justin Trudeau pour les législatives du 21 octobre ont immédiatement réagi, mettant en doute la personnalité profonde du Premier ministre sortant, qui cultive une image d'ouverture et de tolérance.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter