Jean-Marc Ayrault sur la Syrie : "A cause des massacres, les djihadistes se renforcent"

DirectLCI
MISE AU POINT - Jean-Marc Ayrault était ce jeudi invité d’Europe 1 pour parler de la situation en Syrie. Le ministre des Affaires étrangères a dénoncé la responsabilité du régime syrien et des Russes dans les massacres et les bombardements qui détruisent le pays et qui, selon lui, renforcent les djihadistes.

Ces derniers jours, les bombes pleuvent sur Alep. L’ONU a qualifié de "crimes de guerre" les bombardements des deux principaux hôpitaux de la partie rebelle de la ville d’Alep. Le ministre des Affaires étrangères a dénoncé la situation ce jeudi sur Europe 1. "Le régime de Damas a choisi la stratégie de la guerre totale, avec l’appui de la Russie, et avec des crimes de guerre que dénonce le secrétaire général des Nations unies à juste titre. Quand on pose des bombes incendiaires et qu’on incendie des hôpitaux, qu’on tue des enfants, des femmes et des familles entières... les images sont terribles et soulèvent l’indignation et l’écœurement."

"La Syrie c’est déjà plus de 300.000 morts, c’est déjà 10 millions de réfugiés. Ce qui est en train de se produire c’est encore plus de réfugiés et c’est encore plus de radicalisation des groupes terroristes parce que plus les bombes tombent, plus les groupes terroristes les plus virulents font des adeptes, continue Jean-Marc Arault. Les Russes et les Syriens sont en train de former les djihadistes de demain sur le terrain. Et nous notre adversaire, et il n’y en a pas d’autre, c’est Daech. Mais à cause de ces bombardements et massacres ils sont en train de se renforcer."


Selon lui, les responsables et les complices de tout cela sont "le régime de Bachar el-Assad qui bombarde, et également les Russes, qui sont d’ailleurs présents au sol avec 5000 soldats et qui bombardent aussi".

La France fait tout pour créer la constitution d'un cessez-le-feuJean-Marc Ayrault

Alors que les Etats-Unis ont menacé de geler leur coopération avec Moscou sur la Syrie, le ministre a réaffirmé que la France faisait "tout pour créer la constitution d’un cessez-le-feu". "La France est en train de travailler, je pars à Londres cet après-midi pour convaincre également Boris Johnson, la Grande-Bretagne, mais nous sommes aussi en contact avec les Etats-Unis pour une résolution qui est actuellement en négociation pour qu’elle soit adoptée par le Conseil de sécurité, et avec l’espoir qu’elle soit aussi adoptée par les Russes et les Chinois."



"J’appelle les Russes à prendre leurs responsabilités, j’appelle les Russes à condamner ces bombardements d’Alep, à condamner l’utilisation des armes chimiques", a déclaré l’ancien Premier ministre. A propos de Vladimir Poutine il a affirmé : "Je n’imagine pas qu’un président d’un grand pays comme la Russie se rende complice de tels crimes."

VIDEO - Les deux plus grands hôpitaux d’Alep ont été bombardés par l’aviation syrienne et russe

En vidéo

Les deux plus grands hôpitaux d’Alep ont été bombardés par l’aviation syrienne et russe

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter