Jérusalem : après une semaine de vives tensions, les hommes de moins de 50 ans interdits d'accès à la vieille ville

Jérusalem : après une semaine de vives tensions, les hommes de moins de 50 ans interdits d'accès à la vieille ville

PROCHE-ORIENT - Ce vendredi, les autorités israéliennes ont interdit aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville de Jérusalem pour la grande prière musulmane. Une interdiction qui survient dans un contexte de vives tensions autour de l'esplanade des Mosquées. Explications.

L’esplanade des Mosquées cristallise les tensions entre les autorités israéliennes et les musulmans. Tensions qui pourraient s’exacerber encore plus ce vendredi. Et pour cause : la police israélienne a annoncé qu'elle interdisait aux hommes de moins de 50 ans d'accéder à la vieille ville de Jérusalem pour la grande prière musulmane. 

Pour rappel, trois Arabes israéliens ont tué par balles deux policiers israéliens il y a une semaine, près de ce site ultra-sensible. En réaction, les autorités israéliennes ont installé des détecteurs de métaux aux entrées de l’esplanade. De quoi raviver les craintes des Palestiniens de voir les Israéliens prendre le contrôle exclusif de ce troisième lieu saint de l'islam, où se trouvent le dôme du Rocher et la mosquée al-Aqsa. 

Mais Israël assure ne pas avoir l'intention de modifier les règles tacites d'un statu quo aux termes duquel les musulmans peuvent monter à toute heure sur l'esplanade et les juifs y pénétrer à certaines heures, sans pouvoir y prier.

Lire aussi

Pour toi, mosquée al Aqsa, nous sacrifions notre âme et notre sang- Manifestants

En signe de protestation, Palestiniens et Arabes israéliens ont décidé de ne plus se rendre sur l'esplanade des Mosquées et de prier dans les rues de la vieille ville. Et depuis dimanche, des affrontements avec la police israélienne surviennent quasi quotidiennement. Selon le Croissant rouge palestinien (organisation nationale de secours), 22 Palestiniens ont notamment  été blessés ce jeudi soir par des balles en caoutchouc tirées par les forces de l'ordre israéliennes après des heurts survenus près de l'esplanade.

"Pour toi, mosquée al Aqsa, nous sacrifions notre âme et notre sang", scandent régulièrement des manifestants selon RFI qui précise que certains imams de Jérusalem comptent fermer leur mosquée ce vendredi afin qu’un maximum de musulmans convergent vers l’esplanade. 

A l'approche de la grande prière, qui rassemble généralement des milliers de fidèles, les médias israéliens rapportaient ce jeudi que Benjamin Netanyahu allait peut-être faire retirer ces portiques de sécurité pour éviter des émeutes. Mais après consultations avec les forces de sécurité et son cabinet de  sécurité, le Premier ministre israélien a finalement décidé de maintenir les détecteurs de métaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Trois choses à savoir sur Novavax, le nouveau vaccin dont vous entendrez bientôt parler

JO de Tokyo : l'appel à l'aide inattendu d'une médaillée d'or à la SNCF

EN DIRECT - Pass sanitaire : "La liberté ne se conjugue pas au singulier", estime Emmanuel Macron

Extension du pass sanitaire : les points que le Conseil constitutionnel pourrait censurer

EN DIRECT - JO de Tokyo : les sports collectifs français à la fête, le karatéka Da Costa en or

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.