Biden à la Maison Blanche : comment il a redécoré le Bureau ovale

Biden à la Maison Blanche : comment il a redécoré le Bureau ovale

MAKEOVER - Le nouveau président des États-Unis a décidé de trancher avec le style de son prédécesseur, multipliant les symboles, notamment dans le Bureau ovale.

Prendre le contre-pied de son prédécesseur : voici le fil rouge de Joe Biden depuis sa prise de fonction à la Maison Blanche. Que ce soit en signant une flopée de décrets détricotant sa politique – mur à la frontière mexicaine, accord de Paris sur le climat, politique migratoire… – mais aussi avec la décoration du Bureau ovale. Terminé, par exemple, le président populiste Andrew Jackson, place (entre autres) à Rosa Parks et Cesar Chavez. Adieu, aussi, le bouton sur lequel appuyait le 45e président quand une envie de Coca Light le saisissait.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Comme en témoignent plusieurs photos officielles, le démocrate a – presque – tout changé dans le célèbre bureau. À commencer par le tapis, bleu siglé par le symbolique aigle à tête blanche. Si les rideaux datant du mandat de Bill Clinton (et laissés par Donald Trump) sont toujours là, plusieurs objets ont fait leur apparition. Notamment une série de bustes, trônant sur des tables autour de la pièce. Parmi eux : Franklin D. Roosevelt, George Washington, Alexander Hamilton, Thomas Jefferson et Abraham Lincoln, figures fondatrices ou progressistes de la démocratie américaine.

Un buste de Rosa Parks, un autre de Cesar Chavez

Autre symbole fort : un buste de la militante afro-américaine Rosa Parks. Elle est devenue célèbre en 1955 en refusant de céder sa place à un passager blanc dans un autobus. Cela fut le point de départ du processus d'abrogation des lois ségrégationnistes, des questions qui sont restées particulièrement vives sous le mandat de Donald Trump, avec l'apothéose du mouvement Black Lives Matter. Au mur, on aperçoit un portrait de Benjamin Franklin, père fondateur abolitionniste. Mais aussi inventeur du paratonnerre, ce qui fera figure de clin d'œil à la science, tant critiquée par Donald Trump. Autre référence, cette fois-ci à Barack Obama : un buste de Cesar Chavez, figure du syndicalisme américain, décore un bureau. Son cri de ralliement "Si se puede" avait été repris par l'ancien président démocrate, avec son "Yes we can".

Lire aussi

Autant de choix qui, selon Ashley Williams, directrice adjointe des opérations du Bureau ovale, résume la politique que veut mener Joe Biden ces quatre prochaines années : "C'était important pour le Président Biden d'entrer dans un Bureau ovale qui ressemblait à l'Amérique et donnait un aperçu de la direction vers laquelle il va se diriger en tant que président". 

Une direction qui pointe aussi vers la Lune. La Nasa explique, à la demande de l'administration Biden, avoir prêté un morceau de l'astre pour qu'il soit exposé dans le Bureau ovale. L'échantillon de 332 grammes a été ramené sur Terre par l'équipe d'Apollo 17 en 1972.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Covid-19 : la police évacue les quais de Seine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter