Biden accuse Trump d'avoir "déchaîné un assaut sans merci contre les institutions" démocratiques

Biden accuse Trump d'avoir "déchaîné un assaut sans merci contre les institutions" démocratiques

DÉNONCIATION - Pour la première fois depuis la fin de l'invasion du Capitole par des partisans de Donald Trump, le président-élu Joe Biden a pris la parole ce jeudi et vivement critiqué le président sortant pour son rôle dans cet acte qui a choqué le monde entier.

Une colère froide. Au lendemain de l'invasion du Capitole par des partisans du président sortant Donald Trump, le président-élu Joe Biden a accusé depuis son fief de Wilmington (Delaware) le milliardaire d'avoir "déchaîné un assaut sans merci contre les institutions" démocratiques américaines. Un président qui selon le démocrate a "multiplié les assauts " contre la démocratie américaine depuis quatre ans.

"Hier était à mes yeux l'un des jours les plus sombres de notre Histoire", a déploré Joe Biden, qualifiant ceux qui ont participé à ces troubles de "criminels, de terroristes". "Notre tâche aujourd'hui et pour les quatre années à venir est (...) de permettre un renouveau de la politique dont la finalité est de résoudre les problèmes, pas de souffler sur les flammes de la haine et du chaos", a assuré l'ancien vice-président. "L'Amérique est bâtie sur l'honneur, la décence, le respect et la tolérance", a-t-il insisté.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

Le prochain président américain, qui s'installera à la Maison Blanche le 20 janvier prochain lors d'une cérémonie d'inauguration pour le moins inédite, s'est dit convaincu que des manifestants antiracistes auraient été traités "très différemment" des partisans de Donald Trump qui ont semé le chaos à Washington la veille. "Ils auraient été traités très, très différemment que la foule hargneuse qui a envahi le Capitole. Nous savons tous que c'est vrai, et c'est inacceptable", a-t-il dénoncé depuis son fief de Wilmington.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 3000 malades en réanimation à nouveau franchi ce lundi

Maintien des écoles ouvertes, vacances scolaires... Les réponses de Jean-Michel Blanquer sur LCI

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Lire et commenter