Joe Biden en Europe : ce qu’il faut savoir sur son premier voyage à l’étranger

Joe Biden en Europe : ce qu’il faut savoir sur son premier voyage à l’étranger

INTERNATIONAL - Pour son premier déplacement à l'étranger, Joe Biden se rend notamment au Royaume-Uni et en Europe où il multipliera les échanges diplomatiques avec plusieurs partenaires économiques.

"Les États-Unis sont de retour !". Par ces termes, Joe Biden a montré sa détermination à ramener son pays sur la scène internationale. Cela passera par son premier déplacement à l’étranger depuis qu’il a accédé à la Maison Blanche. Arrivé au Royaume-Uni ce mercredi, il doit notamment rencontrer le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d’un tête-à-tête prévu jeudi. Dimanche, Joe Biden rendra également visite, au château de Windsor, à la reine Elizabeth II.

Toute l'info sur

Biden et Harris à la Maison Blanche

Tout comme Emmanuel Macron, Joe Biden participera au sommet du G7 qui aura lieu à Carbis Bay, en Cornouailles, de vendredi à dimanche. Ce groupe de discussion et de partenariat économique constitué des sept plus grandes puissances mondiales, dont la France, dialogueront en priorité sur la lutte contre la pandémie du Covid-19 et la reprise économique qui va avec. Joe Biden entend bien également mettre le sujet du réchauffement climatique sur la table. 

Ensuite, Joe Biden prendra la direction de Bruxelles où se tiendra un sommet de l’Otan (L’Organisation du traité de l'Atlantique nord) puis un sommet entre l’Union Européenne et les États-Unis où il multipliera les échanges bilatéraux. 

Une rencontre attendue avec son homologue russe

Mais le point d’orgue du voyage du président américain sera sa rencontre avec Vladimir Poutine, planifiée le 16 juin prochain à Genève. Durant les échanges, Joe Biden compte aborder différents sujets parmi lesquels l’Ukraine, la Biélorussie, l’opposition russe ou encore les cyberattaques russes qui visent les États-Unis. 

Lire aussi

Mercredi soir, le président américain a marqué son intention de dire à son homologue russe "ce que je veux qu'il sache". Et répété son avertissement que les États-Unis "répondront de manière ferme et significative" si Moscou s'engage dans des activités "nuisibles". Le président américain ne cherche "pas le conflit avec la Russie", mais "une relation stable et prévisible", a-t-il poursuivi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Affaire Jubillar : pourquoi l’étau se resserre sur son mari ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.