McCain défie Trump de prouver ses accusations d’écoutes téléphoniques

McCain défie Trump de prouver ses accusations d’écoutes téléphoniques
International
CHICHE ? - L’ancien candidat républicain à la présidentielle américaine de 2008 John McCain a demandé à Donald Trump de diffuser les informations qu’il possède à propos des écoutes téléphoniques opérées par Barack Obama ou de se rétracter.

Même dans son camp, les accusations de Donald Trump envers Barak Obama laissent sceptiques. C’est John McCain, sénateur républicain et ancien candidat à l’élection présidentielle de 2008 (qu’il avait perdu face à Obama), qui s’en est fait l’écho dimanche, en donnant une interview à CNN. Alors que l’actuel dirigeant des Etats-Unis a accusé son prédécesseur à la Maison Blanche de l’avoir placé sous écoute avant l’élection du 8 novembre dernier, le sénateur a clairement expliqué : "le président à deux options, soit se rétracter, soit fournir l’information que le peuple américain mérite".


"Je n’ai pas de raison de croire que c’est vrai mais je crois aussi que le président des Etats-Unis peut éclaircir cela en une minute", a poursuivi McCain. "Tout ce qu’il a à faire, c’est de prendre son téléphone, appeler le directeur de la CIA, le directeur du renseignement national et de dire ‘OK, que s’est-il passé’, car ils doivent certainement savoir si le précédent président des Etats-Unis avait placé sous écoute la Trump Tower".

Le Congrès sommé d'enquêter

Pour rappel, Donald Trump s’en était pris à Barack Obama le 4 mars sur Twitter, affirmant qu’il avait placé ses lignes sur écoute juste avant l’élection présidentielle. Des accusations démenties par le clan Obama, de même que par le chef du renseignement sous l’ancienne présidence. Trump avait persisté en demandant que les commissions du Congrès qui enquêtent sur une éventuelle ingérence russe dans l’élection s'occupent également de ce dossier.

En vidéo

JT WE - "C’est Nixon / Watergate" : Donald Trump accuse Barack Obama de l’avoir mis sur écoute

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter