Jugé cancérigène par un jury américain, le Roundup de Monsanto une fois encore sur le banc des accusés

International
CANCER - Monsanto de nouveau mis en cause et montré du doigt. Mardi, un jury américain a estimé que le désherbant Roundup, commercialisé par Monsanto, a contribué au cancer d’un plaignant septuagénaire, Edwin Hardeman. Le verdict définitif devrait être prononcé dans environ deux semaines.

Nouveau coup très dur pour Bayer, le géant agrochimique allemand qui a récemment racheté Monsanto. Mardi, un jury américain a estimé que le Roundup avait contribué au cancer d’un retraité septuagénaire qui vit au nord de San Francisco, Edwin Hardeman. Concrètement, les jurés ont indiqué que le plaignant avait réussi à démontrer que le désherbant mis en cause avait été '"n facteur substantiel" de son cancer.

Un "procès-test"

Alors que ce procès, débuté le 25 février, se déroule en deux phases, la première consacrée au produit en lui-même et à ses effets, la seconde chargée d’établir la responsabilité du groupe Bayer, les avocats du plaignant se sont déclarés "très satisfaits" et ont précisé qu’ils allaient désormais s’atteler à prouver "que Monsanto n'a pas eu une approche responsable et objective à propos de (la dangerosité) du Roundup." "Monsanto ne se soucie pas particulièrement de savoir si son produit cause ou non le cancer, préférant manipuler l'opinion publique et décrédibiliser quiconque soulève des inquiétudes légitimes" ont-ils ajouté.

Attaqué en justice par Edwin Hardeman en 2016, le géant agrochimique doit faire face par ailleurs à des centaines d’autres plaintes. D’où l’importance du procès Hardeman puisqu’il doit avoir valeur de "procès-test" et qu’il servira de baromètre pour les procédures à venir. En août dernier, Monsanto avait été condamné à verser la somme record de 289 millions de dollars à Dewayne "Lee" Johnson, un jardinier atteint par un lymphome incurable. Le jury avait alors estimé que le Roundup en était la cause et que Monsanto en avait dissimulé les risques. Bayer avait ensuite fait appel et la somme à payer avait été ramenée à 78,5 millions de dollars.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Monsanto lourdement condamné

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter