Attaque terroriste au Kenya : au moins cinq morts

Attaque terroriste au Kenya : au moins cinq morts
International

ATTAQUE TERRORISTE - A Nairobi, capitale du Kenya, une attaque terroriste coordonnée a eu lieu dans un quartier huppé ce mardi. Le bilan provisoire fait état d'au moins cinq morts. L'attentat a été revendiqué par des islamistes radicaux shebab, un groupe affilié à Al-Quaïda.

Une explosion et des échanges de coups de feu ont eu lieu à Nairobi, au Kenya, aux alentours de 15h30, heure locale (13h30 en France). L'explosion eu lieu dans un quartier huppé de la capitale, regroupant un hôtel et des bureaux, ont rapporté les médias locaux et un journaliste de l'AFP sur place. Une fusillade a ensuite éclaté au même endroit, des tirs nourris ont été entendus pendant une bonne heure. Les islamistes radicaux shebab ont revendiqué l'attaque via un communiqué en ligne. 

Au moins cinq morts et plusieurs blessés

Les autorités du Kenya, qui a déjà été la cible d'attentats, ont d'abord cru à un braquage, l'attaque ayant tout d'abord visé une banque, I&M. Selon un homme travaillant dans le complexe commercial : "Il y a eu une bombe et des échange de tirs". Plusieurs voitures était également en feu. Un des gardiens de sécurité privée indiqué, lui, qu'il s'agissait de "bandits" qu'il avait vu pénétrer dans le complexe.

"Nous avons un incident sur Riverside Drive et les policiers ont été déployés sur place. S'il vous plaît, soyez patients", a seulement déclaré à la presse le porte-parole de la police kényane Charles Owino. Des ambulances de la Croix-Rouge ont rapidement pris en charge les blessés légers au fur et à mesure que le quartier se vide, a rapporté une autre journaliste de l'AFP.

 Le chef de la police kényane, Joseph Boinnet, a de son côté déclaré à la télévision qu'il s'agissait d'une attaque coordonée : une explosion a visé trois véhicules dans le parking de la banque I&M et une explosion-suicide s'est déroulée dans le hall de l'hôtel Dusit.

Un groupe affilié à Al-Quaïda revendique l'attaque

 Ce sont les islamistes radicaux somaliens shebab qui ont revendiqué l'attaque, selon le centre américain de surveillance des sites internet djihadistes Site. Le groupe, affilié à Al-Qaïda, affirme dans un court message posté par son agence de communication Shahada être responsable de l'explosion et de la fusillade par commando armé.

Les shebab ont perpétré les deux derniers attentats les plus meurtriers au Kenya : celui du centre commercial Westgate en 2013 (67 morts) et celui de l'université de Garissa en 2015 (148 victimes).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter