Kenya : un exercice antiterroriste tourne au drame dans une université, un mort

Kenya : un exercice antiterroriste tourne au drame dans une université, un mort

DirectLCI
PANIQUE - L'université de Strathmore, à Nairobi, a été le théâtre d'une panique sans précédent. Des dizaines d'étudiants ont pris peur en assistance à un exercice de sécurité mené par les forces de sécurité kenyanes.

Un exercice qui tourne mal. C'est ce qui s'est joué lundi 30 novembre à l'université de Strathmore, à Nairobi, la capitale du Kenya. Une personne a été tuée et une quarantaine d'autres blessées dans un mouvement de panique provoqué par l'irruption sur le campus de forces de police armes au poing et tirant des balles à blanc.

Le spectre d'une attaque terroriste

Selon les premiers éléments de l'enquête, il apparaît que les étudiants étaient prévenus de l'exercice, mais auraient paniqué à l'idée d'une attaque terroriste. Le Kenya est en effet encore profondément marqué par l'attaque terroriste qui avait touché l'université de Garissa. Le 2 avril 2015, un commando terroriste shebab avait investi le campus de l'université, et assassiné 148 personnes avant d'être abattus par les forces de sécurité.

Quelques jours plus tard, dans la banlieue de Nairobi, l'explosion d'une ligne électrique avait semé la panique et poussé certains étudiants à se défenestrer, heureusement sans qu'aucune victime ne soit à déplorer. Cette fois, c'est donc un exercice de simulation d'attaque terroriste qui a terrorisé les étudiants. Un membre du personnel de l'université a été tué dans la bousculade.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter