Huit personnes dont six Français tués au Niger : que sait-on sur cette attaque ?

Huit personnes dont six Français tués au Niger : que sait-on sur cette attaque ?
International

NIGER - Huit personnes, parmi lesquelles des ressortissants français et deux Nigérians, ont été tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré, à moins d'une heure de route de la capitale Niamey. "Un drame sans précédent" pour la directrice de l'ONG Acted. Voici ce que l'on sait sur cette attaque.

Six Français et deux Nigériens ont été tués par des hommes armés ce dimanche 9 août au Niger, selon une source officielle nigérienne mentionnée par l'Agence-France Presse. Les circonstances de cette attaque, la première visant des touristes occidentaux dans cette zone depuis qu'elle est devenue une attraction touristique il y a une vingtaine d'années sont encore floues à ce stade. L'Elysée a confirmé les victimes françaises sans préciser leur nombre. Voici les éléments connus lundi en début d'après-midi. 

Lire aussi

Les circonstances de l'attaque

Selon une source proche des services de l'environnement nigériens, l’attaque est survenue ce dimanche à 11h30 heure locale (12h30 à Paris). Les victimes - quatre hommes et quatre femmes, entre 25 et 50 ans, a précisé l'ONG lundi - ont été tuées par des hommes armés venus à motos dans la zone de Kouré au Niger. La plupart ont été abattues par balles et une femme qui a réussi à s'enfuir a été rattrapée et égorgée, selon la première source. Un chargeur vidé de ses cartouches a été retrouvé sur place. Selon nos informations, des militaires de Barkhane, la force française chargée de lutter contre les djihadistes au Sahel, se rendaient sur place dimanche dans la soirée en appui aux autorités locales. L'identité des assaillants n'est pas encore connue, et l'attaque n'a pas fait l'objet, pour l'heure, de revendication. 

"A 8h30, sept de nos staffs d'Impact et d'Acted sont partis dans le parc de Kouré", a déclaré la directrice générale d'Acted Marie-Pierre Caley lundi après-midi lors d'une conférence de presse, précisant qu'il s'agissait d'une sortie de loisirs, "sécurisée et encadrée". "A 9h30, ils ont confirmé leur arrivée au parc. Vers 11h30, il y a eu une attaque, la première dans cette zone extrêmement fréquentée par l'ensemble de la communauté internationale. En début d'après-midi, nous avons été informés par les gardes forestiers qu'un véhicule d'Acted avait été retrouvés calcinés. Sur place, ils ont retrouvé huit corps. Les corps de nos staffs et de leur guide ont été identifiés en fin de soirée. Nous sommes en contact avec leurs familles", a-t-elle précisé. 

Une zone touristique réputée

L'attaque s'est produite à quelques kilomètres de la localité de Kouré, située à moins de 100 km au sud-est de Niamey, la capitale du Niger. Cette partie du pays est connue pour abriter les dernières girafes blanches d'Afrique de l'ouest, une espèce endémique que de rares touristes viennent observer. 

D'après le zonage effectué par le Quai d'Orsay, si la majorité du Niger est en rouge - c'est-à-dire "formellement déconseillé", le sud-est du pays où se trouvent Kouré et Niamey est classé en orange, déconseillant aux ressortissants français de s'y rendre "sauf raison impérative" en raison de "la menace terroriste pesant sur le Niger". Lors de sa conférence de presse, l'ONG Acted a toutefois affirmé que le secteur était dans une zone "jaune", un classement qui requiert la seule "vigilance renforcée". 

Une ONG reconnue

 L'ONG ACTED, à qui appartenait la voiture attaquée, a confirmé que plusieurs de ses salariés français figuraient parmi les victimes. Avec 800 collaborateurs, cette ONG, qui se charge du "dernier kilomètre dans l'aide humanitaire".

"C'est un drame absolument sans précédent", a déclaré ce lundi Marie-Pierre Caley, évoquant un "acte barbare, inqualifiable qui est révoltant". "Les corps de nos staffs et de leurs guides ont été identifiés en fin de soirée", a-t-elle notamment rappelé, précisant être en contact avec les familles.

Lire aussi

Réactions

Toute l'info sur

Des Français tués dans une attaque au Niger

Adressant ses condoléances au président nigérien, Emmanuel Macron a rendu hommage aux victimes, "lâchement assassiné[e]s" et a indiqué qu'il partageait "la douleur des familles et des proches". Son homologue au Niger, Issoufou Mahamadou, a pour sa part condamné "l'attaque terroriste lâche et barbare perpétrée ce dimanche dans la paisible localité de Kouré" et adressé ses "sincères condoléances aux familles des victimes nigériennes et françaises". Plus tard dans la matinée, les deux hommes ont été suivis par le Premier ministre Jean Castex, qui a fustigé une "attaque lâche et abjecte", adressant son "infini respect" aux humanitaires assassinés. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent