L'Agence de protection de l'environnement censurée par l'administration Trump

International
CLIMATOSCEPTIQUE - Afin d’être en accord avec la ligne présidentielle, l'administration Trump passe en revue le site Internet de l'Agence américaine de protection de l'environnement pour faire disparaître certaines publications.

Un grand coup de ménage. L’administration du nouveau président des Etats-Unis Donald Trump est en train d'examiner attentivement chaque recoin du site Internet de l'Agence américaine pour la portection de l'environnement (l'EPA, un organisme indépendant rattaché au gouvernement), pour "nettoyer" les publications qui ne partagent pas son point de vue sur le changement climatique.


Plus précisément, CNN rapporte que les équipes présidentielles indiquent à l’Agence les informations qu’elle peut continuer à diffuser sur le web, en demandant à ce que les publications concernant les problèmes liés au changement climatique et les données scientifiques soient supprimées. Il a aussi été demandé aux employés de ne pas diffuser des articles de presse, des publications de blog, ou de poster quoi que ce soit sur les réseaux sociaux.

Nous passons en revue le site internet pour être sûr que son contenu reflète la nouvelle administrationDoug Erickson, porte-parole de l'EPA

Cette "répression" de l’administration Trump, selon les termes employés par CNN, laisserait des employés "terrifiés". Le porte-parole de l’Agence Doug Erickson explique cette mesure par le fait que le site internet de l’EPA doit refléter la politique de la nouvelle équipe dirigeante. "Nous ne jugeons pas la science", précise-t-il.


Interrogé par des journalistes sur la disparition des données sur le changement climatique si celles-ci ne correspondent pas aux idées de l’administration Trump, il répond : "Vous pouvez spéculer si vous le voulez mais je n’ai pas dit ça. Je dis juste que nous passons en revue le site Internet pour être sûr que son contenu reflète la nouvelle administration".

Trump le climatosceptique

Climatosceptique assumé, Donald Trump avait tweeté en 2012 que "le réchauffement climatique a été créé par les Chinois pour rendre les entreprises américaines non-compétitives". 

Dès les premières heures de sa prise de fonction, la page du site Internet de la Maison Blanche concernant le climat et le réchauffement climatique a été remplacé par une nouvelle, intitulée "L’Amérique d’abord : un plan énergétique". Les considérations écologiques qui peuvent nuire au business des Etats-Unis semblent devoir être mises au placard durant le mandat Trump, même si le président s’est dit "ouvert" pour respecter l’accord de Paris sur la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

En vidéo

États-Unis : Donald Trump s'attaque à l'écologie avec la construction de deux pipelines

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter