Exaspéré par le Brexit, l'archipel des Orcades va-t-il devenir un nouveau pays en Europe ?

Exaspéré par le Brexit, l'archipel des Orcades va-t-il devenir un nouveau pays en Europe ?

International
DirectLCI
SECÉSSION – L’archipel écossais des Orcades vient d’émettre l’idée d’une séparation du Royaume-Uni et de l’Ecosse. Echaudés par les récents référendums sur le Brexit et sur l’indépendance du pays du chardon, les insulaires rêvent d’autonomie.

L’idée d’un schisme fait son chemin. L’archipel écossais des Orcades (Orkney Islands en anglais) vient d’émettre l'idée, par le biais de son autorité exécutive locale, d’une future séparation du Royaume-Uni et de l’Ecosse, rapporte le quotidien britannique The Daily Telegraph


Échaudés par la répétition des récents référendums, sur le Brexit en juin dernier et sur l’indépendance du pays du chardon en 2014, 13 des 21 membres du Conseil des Orcades (Orkney Islands Council) – l’autorité locale – ont en effet réclamé une étude sur les conséquences qu’aurait une plus grande souveraineté pour leur territoire. En 2014, les insulaires avaient voté en faveur d’un maintien de l’Ecosse dans le Royaume-Uni (67%). Et le 23 juin dernier, ils se sont prononcés à 64% pour que le Royaume-Uni reste dans l’UE. 

Des îles "historiquement et culturellement" différentes du reste de l’Ecosse

Objectif avancé par la motion adoptée : voir "si le peuple des Orcades pourrait exercer son droit à l'autodétermination s'il devait faire face à d'autres changements constitutionnels nationaux ou internationaux" et "si plus d’autonomie pourrait être bénéfique pour les Orcades". L’étude devra également déterminer les marges de négociations de l'exécutif insulaire avec les gouvernements britannique et écossais.


Comme le rappelle le Telegraph, les Orcades ont traditionnellement toujours été hostiles à l'indépendance de l’Ecosse, préférant la tutelle de Londres à celle d’Edimbourg. Jusqu’à la fin du XVe siècle, l’archipel faisait d’ailleurs partie du Royaume de Norvège, et n’a été cédé aux Ecossais qu’à la faveur d’une complexe histoire de mariage de têtes couronnées et de dote non payée. 

Je n'ai aucun préjugé quant à où cela pourrait nous menerGraham Sinclair, conseiller des Orcades à l'origine de la motion

"Je pense que les îles sont significativement différentes - historiquement et culturellement - du reste du pays", explique au quotidien britannique le conseiller qui a proposé la motion, expliquant que celle-ci est une tentative "préliminaire" visant à déterminer si "des changements constitutionnels" sont possibles. 


"Je n'ai aucun préjugé quant à où cela pourrait nous mener", affirme Graham Sinclair, indiquant par ailleurs qu'un sondage d'opinion devrait être prochainement commandé afin de déterminer comment les habitants des Orcades envisagent la possibilité d'un telle séparation. Rien n'est encore fait, mais l'idée d'un schisme fait bel et bien son chemin.

En vidéo

Trois mois après le Brexit, le temps des regrets pour les Britanniques ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter