L'Autriche va raser la maison natale d'Hitler

L'Autriche va raser la maison natale d'Hitler

SYMBOLE - Le gouvernement autrichien vient de donner le coup d'envoi du chantier de démolition de la maison où Adolf Hitler a vu le jour, en 1889. "Un nouveau bâtiment", qui devrait avoir un usage "caritatif ou administratif", sera "érigé", a précisé le ministre de l'Intérieur Wolfgang Sobotka.

Cette maison bourgeoise de Braunau am Inn était devenue un point de rassemblement des néonazis. La maison natale d'Adolf Hitler dans le nord de l'Autriche va être rasée pour laisser place à "un nouveau bâtiment" et mettre fin à des années de bataille judiciaire sur son sort, a annoncé lundi le ministre autrichien de l'Intérieur.

"La maison d'Hitler va être détruite. Les fondations pourront être conservées mais un nouveau bâtiment sera érigé", a déclaré ce ministre, Wolfgang Sobotka, au quotidien autrichien Die Presse, évoquant un usage "caritatif ou administratif" pour la nouvelle construction.

Une démolition qui faisait l'unanimité

Une expropriation officielle avait été décidée en juillet dernier par le gouvernement autrichien. La destruction de cette maison bourgeoise, située à Braunau am Inn, près de la frontière allemande, et devenue avec les années un point de rassemblement néonazi, semblait faire l'unanimité, y compris chez les élus d'extrême droite. 

A commencer par le candidat FPÖ (extrême droite) à l’élection présidentielle autrichienne, Norbert Hofer. Ce cadre et député du FPÖ s’était déclaré favorable à la démolition de la maison natale d’Adolf Hitler et avait indiqué vouloir améliorer les relations avec la communauté juive. "Les seules options existantes sont de faire de cette maison un musée ou de la démolir. Si vous voulez mon opinion, je serais pour qu’on la démolisse", avait-il déclaré, interrogé par l’Agence autrichienne de presse (APA). 

Lire aussi

    VIDÉO - Le président philippin dresse un parallèle entre Hitler et lui

    En vidéo

    Duterte dresse un parallèle entre Hitler et lui

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : "On peut parler de saturation", reconnait Attal sur la situation hospitalière

    Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

    EN DIRECT - Sarkozy condamné : Marine Le Pen "ne souhaite pas que les magistrats fassent la primaire de la présidentielle"

    Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

    Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

    Lire et commenter