L'avocat de Trump, Rudy Giuliani, ne pourra plus exercer après des déclarations mensongères sur la présidentielle 2020

L'avocat de Trump, Rudy Giuliani, ne pourra plus exercer après des déclarations mensongères sur la présidentielle 2020

SANCTIONS - Suite à une série de déclarations mensongères en vue de favoriser la réélection de l'ancien président américain en novembre dernier, l'avocat de Donald Trump et ancien maire de New York Rudy Giuliani a été suspendu par la Cour suprême de l'État de New York.

Il était devenu la figure du combat de Donald Trump pour tenter de faire invalider le scrutin, après l'élection présidentielle de novembre 2020. L'ancien maire de New York et avocat de l'ex-président des États-Unis, Rudy Giuliani, a été suspendu ce jeudi 24 juin par la Cour suprême de l'État de New York, où il ne pourra plus pratiquer le droit jusqu'à nouvel ordre. 

Il lui est reproché d'avoir fait une série de déclarations mensongères après l'élection présidentielle du 3 novembre 2020, remportée par le démocrate Joe Biden, devant la justice de plusieurs États clés pour obtenir l'annulation du scrutin.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

L'ancien maire de New York de 1994-2001, aujourd'hui âgé de 77 ans, avait notamment laissé entendre devant un tribunal de Pennsylvanie que l'élection avait été l'objet de fraudes, alors qu'il n'avait saisi cette même juridiction que sur des questions techniques. 

Il lui est également reproché d'avoir affirmé que des milliers de bulletins liés à des personnes décédées avaient été comptabilisés en Pennsylvanie, une allégation jamais étayée. Le comité évoque en outre des accusations de fraudes, là encore sans éléments tangibles, avancées par Rudy Giuliani à propos des scrutins en Géorgie et en Arizona.

"Une chasse aux sorcières"

"On ne peut qu'insister sur la gravité des fautes" de Rudy Giuliani, a écrit la Cour dans une décision rendue ce jeudi. "Ce pays est ravagé par des attaques visant la légitimité de l'élection 2020 et de notre président actuel, Joseph R. Biden", ont poursuivi les cinq magistrats qui la composent. 

"Les déclarations mensongères visent à éroder la confiance dans nos élections et dans le gouvernement en général", indique la décision. Quand elles sont le fait d'un avocat, elles "ternissent la réputation de toute la profession". Selon le New York Times, Rudy Giuliani risque la radiation du barreau de New York.

Lire aussi

La Cour a enfin également cité les événements du 6 janvier, lors desquels des émeutiers, pour la plupart supporteurs de Donald Trump, ont envahi le Capitole à Washington. Pour les magistrats, ils montrent "l'ampleur des dégâts qui peuvent advenir lorsque le public est trompé par de fausses informations sur l'élection".

Pour Donald Trump, la décision rendue jeudi est l'œuvre de la "gauche radicale" et s'inscrit dans la "chasse aux sorcières" dont lui et ses proches sont victimes, selon lui. "Ils devraient avoir honte", a-t-il dit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - De nouvelles restrictions en Haute-Corse, le port du masque en extérieur étendu

"On attend juste que le soleil se couche" : en Grèce, "la pire canicule" depuis 30 ans

Covid-19 : traités "comme des animaux", le cauchemar de Français bloqués dans un hôtel insalubre en Sicile

EN DIRECT - JO de Tokyo : les handballeuses et les basketteuses bleues filent en demies !

Ile de Ré : menacés d'expulsion, ces propriétaires de mobil-homes ont le sentiment de "faire tache"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.