"L'enfant de Krakatoa" : ce volcan à l’origine du tsunami de Java et Sumatra

"L'enfant de Krakatoa" : ce volcan à l’origine du tsunami de Java et Sumatra
International

ÉRUPTION - "L'enfant de Krakatoa" est le volcan responsable du tsunami dévastateur survenu samedi soir en Indonésie. Sorti de l’eau vers 1928, il est tout particulièrement surveillé par les autorités depuis dix ans .

Toute l'info sur

Tsunami en Indonésie sur les îles de Java et Sumatra

Le tsunami survenu samedi 22 décembre sur l'île de Java et Sumatra a fait plusieurs centaines de morts. Son origine ?  "L'enfant de Krakatoa". Ce volcan indonésien, sorti des eaux vers 1928, était depuis sa naissance dans un "état semi perpétuel d'activité éruptive", détaille à l’AFP le volcanologue australien Ray Cas. 

L'éruption survenue samedi s’apparente à une "éruption explosive relativement petite". Pour autant, elle a pu provoquer ou coïncider avec un glissement de terrain ou un séisme. Assez pour déclencher le tsunami dévastateur. 

Lire aussi

36.000 morts en 1883

Vide d'habitants, l'île volcanique est très appréciée par les touristes. Et pour cause, elle appartient au Parc national d'Ujung Kulo inscrit au patrimoine  de l'Unesco pour "sa beauté naturelle", "une flore et une faune très diversifiées qui témoignent d'une évolution permanente de processus  géologiques".

Le 27 août 1883, son "géniteur", le volcan Krakatoa, avait expulsé  des cendres à plus de 20 kilomètres de hauteur. Conséquence : la région était restée dans le noir pendant deux jours. Plus de 36.000 personne avaient perdu la vie dans ce qui reste l'une des catastrophes naturelles les plus dramatiques survenues sur notre planète. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

EN DIRECT - Covid-19 : le PIB baissera au quatrième trimestre, confirme Bruno Le Maire

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent