L’escalade continue en Corée du Nord : Kim Jung-Un promet une "réponse sans pitié" aux initiatives des Etats-Unis

International

FÉBRILITÉ – Déjà au plus haut ces derniers jours, la tension est encore montée d’un cran en Corée du Nord ce vendredi. Le régime de Kim Jung-Un promet une "réponse sans pitié" à toute provocation américaine.

Ambiance… Déjà extrêmement tendue ces derniers jours, la situation ne s’améliore pas entre lPyongyang et Washington. Alors que le président américain Donald Trump a prévenu jeudi que la Corée du Nord était un "problème" qui "sera pris en charge" d’une manière ou d’une autre, le régime de Kim Jung-Un a répondu ce vendredi en promettant une "réponse sans pitié" à toute initiative des Etats-Unis. Citant la récente frappe américaine en Syrie, l'agence de presse officielle KCNA a affirmé que l'administration de Donald Trump était "entrée dans l'ère des menaces ouvertes et du chantage".

Pas de quoi rassurer les pays de la région qui, à l’instar de la Chine (la compagnie Air China a suspendu ses laisons entre Pékin et la capitale nord-coréenne), s’inquiètent de plus en plus d’une possible escalade militaire entre les deux ennemis. Quiconque provoquerait un conflit dans la péninsule coréenne "devra assumer une responsabilité historique et en payer le prix", a ainsi martelé le ministre chinois des Affaires étrangères pour qui "un conflit pourrait éclater à tout moment". 

Lire aussi

La surenchère pourrait continuer

Même chose du côté de la diplomatie russe "très inquiète" du regain de tensions concernant la Corée du Nord. "Moscou suit avec une grande inquiétude la montée des tensions dans la péninsule coréenne, a déclaré le porte-parole du Kremlin. Nous appelons tous les pays à la retenue et les mettons en garde contre toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation."

Cette montée en pression n’en est d’ailleurs peut-être qu’à ses débuts. Selon de nombreux observateurs en effet, la Corée du Nord pourrait, à l'occasion du 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, premier dirigeant du pays et grand-père de Kim Jung-Un, procéder samedi à un nouveau tir de missile balistique ou même à son sixième essai nucléaire. Un test aux conséquences plus que jamais imprévisibles.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter