Chassés "maison par maison", les djihadistes de Daech reculent à Raqqa et Mossoul

GUERRE - Les combattants du groupe Etat islamique perdent du terrain dans leurs derniers fiefs face aux offensives des troupes arabo-kurdes à Raqqa, en Syrie, et des troupes gouvernementales irakiennes près de Mossoul.

Retranché dans ses deux derniers fiefs, l’Etat islamique perd du terrain. En Syrie, à Raqqa, les Forces démocratiques syriennes, composées de soldats kurdes, arabes et turkmènes, avancent de plus en plus près de la ville, malgré les attaques par voitures piégées pour ralentir l’offensive. Dans le même temps, en Irak, les djihadistes toujours présents à Mossoul sont quasiment pris en tenaille par les troupes irakiennes au sud et kurdes au nord.

Lire aussi

 "Nous avons pu nous emparer d’armes (de l’Etat islamique) et nous avons tué un grand nombre de ses combattants", a affirmé la porte-parole de l’offensive sur Raqqa, Jihan Cheikh Ahmad. Les Forces démocratiques syriennes appuyées par la coalition internationale cherchent à couper la ville de ses axes de communication avec l’extérieur, pour isoler les djihadistes retranchés dans ses murs. Malgré leur progression rapide, les soldats doivent prendre le temps de creuser des tranchées et empiler des sacs de sable sur leur passage afin "d’empêcher les djihadistes de s’infiltrer et de laisser passer les voitures piégées", explique l’un d’eux à l’AFP. En parallèle de l’avancée sur le terrain, l’aviation de la coalition poursuit ses frappes pour détruire les infrastructures de l’Etat islamique.

En vidéo

Raqqa, cité modèle des jihadistes et cible numéro 1 de la coalition internationale

Les djihadistes chassés "maison par maison"

À Mossoul, où 3 000 à 5 000 soldats de Daech sont toujours regroupés, les troupes irakiennes poursuivent leur progression depuis les quartiers est et se rapprochent du sud de la ville. Elles peuvent ainsi espérer prendre leurs adversaires en tenaille, en profitant de l’offensive des forces kurdes depuis le nord. Les djihadistes sont chassés "maison par maison" par les peshmergas, ont déclaré ces derniers. Les Etats-Unis ont annoncé lundi qu’ils engageaient des hélicoptères d’attaque Apache dans la bataille, pour épauler les troupes au sol en détruisant les véhicules kamikazes lancées contre elles.

En vidéo

Irak : des journalistes de la BBC échappent de peu à un attentat-suicide dans Mossoul

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’assaut de Raqqa, "capitale" de Daech

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter