L'étudiante toulousaine partie combattre Daech condamnée à 5 ans de prison en Turquie

International
RÉPRESSION - Ebru Firat, 25 ans est une Toulousaine d'origine kurde partie combattre le groupe Etat Islamique en Syrie. Elle a été condamnée mardi à 5 ans de prison à Istanbul pour "appartenance à une organisation terroriste".

Alors qu'elle se battait contre Daech, la franco-kurde Ebru Firat a été condamnée mardi 8 novembre à 5 ans de prison à Istanbul pour "appartenance à une organisation terroriste". C'est ainsi que la Turquie considère le PKK, parti kurde, pour lequel cette Toulousaine de 25 ans avait décidé de combattre.

Lire aussi

La jeune femme avait été arrêtée le 8 septembre dernier à l'aéroport d'Istanbul, alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre la France, comme le raconte Côté Toulouse. Elle a d'abord été soupçonnée de "préparer un attentat-suicide" mais le motif a finalement été abandonné, avant d'être modifié par celui pour lequel elle a été condamnée mardi.  


Elle avait également combattu aux côtés des Unités de défense du peuple kurde (YPG) pour reprendre la ville de Kobané en Syrie, mais ce groupe est aussi considéré comme terroriste par la Turquie.

Mobiliser les élus et les représentants de la France dans la zone pour qu’ils puissent faire leur travail et ramener Ebru en FranceMe Agnès Casero

Selon son avocate, la sanction aurait pu être beaucoup plus lourde, du fait de la répression des kurdes dans le pays et du putsch raté en juillet 2016. Depuis, "les peines sont systématiquement doublées", explique Me Agnès Casero à Côté Toulouse. "Elle aurait pu prendre une peine allant de 10 à 20 ans…". Elle a cependant décidé de faire appel de cette décision et va demander sa libération conditionnelle.

Lire aussi

"Nous allons regarder les règles de droit qui vont en ce sens. Il s’agira aussi de faire de la diplomatie puis de mobiliser les élus et les représentants de la France dans la zone pour qu’ils puissent faire leur travail et ramener Ebru en France", poursuit-elle.


Une pétition a été lancée sur change.org et une page Facebook a été créée pour sa libération par l'intermédiaire du ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault. 

En vidéo

Turquie : 8 morts dans une explosion faisant suite à l'arrestation des deux leaders du parti prokurde

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter