L'ex-chef de campagne de Trump Paul Manafort derrière les barreaux jusqu'à son procès

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

ETATS-UNIS - Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Donald Trump, a été incarcéré vendredi 15 juin dans l'attente de son procès cet été. Il est accusé de subordination de témoin dans l'enquête sur l'ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle américaine.

Une juge fédérale à Washington a révoqué ce vendredi la liberté conditionnelle de l'ex-chef de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, accusé de tentative de subordination de témoin dans l'enquête sur l'ingérence de la Russie dans la campagne électorale américaine. Il sera donc écroué jusqu'à la date de son procès cet été. 

Paul Manafort est le premier membre de l'équipe de campagne du président américain à être emprisonné. Jusqu'à ce vendredi 15 juin, il était assigné à résidence, dans l'Etat de Virginie voisin de la capitale, et forcé de porter un bracelet électronique. 

En vidéo

Qui est Paul Manafort, l'ancien directeur de campagne de Donald Trump ?

Wow- Donald Trump

"Wow, quelle peine sévère pour Paul Manafort, qui a représenté Ronald Reagan, Bob Dole, et beaucoup d'autres hauts responsables politiques et campagnes. Je ne savais pas que Manafort était à la tête de la Mafia", a réagi Donald Trump sur Twitter... alors même que Paul Manafort n'est pas condamné.

Une décision qui représente une victoire pour le procureur spécial Robert Mueller. Ce dernier soutenait en effet que l'incarcération de Paul Manafort était nécessaire afin qu'il n'influence pas des témoins lors de son futur procès. Cette incarcération intervient également quelques heures après que Donald Trump a minimisé la pertinence et la crédibilité de l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016, après la publication d'un rapport officiel rendu public jeudi.

Paul Manafort, lobbyiste de 69 ans, doit comparaître cet été devant la justice pour blanchiment, fraude fiscale et bancaire et lobbying illégal. Il dément toutes les charges qui le visent. Paul Manafort cultive des liens anciens avec un parti politique pro-Russe en Ukraine et un oligarque proche du Kremlin. Mais de son côté, Moscou nie s'être immiscé dans la présidentielle américaine de 2016.

Voir aussi

Une éventuelle audition de Trump ?

L'enquête russe entre déjà dans sa deuxième année sans qu'elle ait pu apporter pour l'instant une preuve irréfutable d'une collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Trump. Mais attention, un rebondissement pourrait intervenir avec une éventuelle audition de Donald Trump, dont les conditions n'ont pas encore été acceptées par la Maison Blanche.

En attendant, trois sociétés et une vingtaine de personnes - dont 13 Russes accusés de manœuvres visant à altérer l'élection et quatre collaborateurs de Donald Trump - ont été inculpées dans ce dossier tentaculaire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter