L’Inde vous recommande de ne pas mettre de jupe… La France aussi

International
INDE – En conseillant aux femmes touristes de ne pas porter de jupes ni de robes courtes, le ministre indien du Tourisme s’est attiré les foudres des féministes du pays. Ses recommandations sont pourtant les mêmes que celles du Quai d’Orsay.

Le conseil passe mal. Dimanche, le ministre indien du Tourisme s’est laissé aller à quelques conseils à destination des touristes, et plus particulièrement de la gent féminine. Considérant les multiples agressions sexuelles dont sont victimes les femmes en Inde (92 viols chaque jour selon les statistiques nationales, ndlr), Mahesh Sharma a notamment recommandé aux étrangères de ne pas porter de robes courtes ou de jupes. 


"Pour leur propre sécurité, les femmes touristes ne devraient pas porter de robes courtes ou de jupes. La culture indienne est différente de la culture occidentale", a expliqué le ministre, qui s’est attiré les foudres des féministes du pays. Citée par The Guardian, la directrice du "Centre for Social Research", un centre de recherche dédié à l’égalité des sexes en Inde, a ainsi regretté "une déclaration stupide".

La France devrait envoyer tous les burkinis qu’elle confisque à notre ministre du Tourisme... Un internaute via Twitter

Ces conseils ont aussi été largement commentés sur les réseaux sociaux. Si certains internautes les ont dénoncés, d’autres ont préféré ironiser. "La France devrait envoyer tous les burkinis qu’elle confisque à notre ministre du Tourisme qui va transformer l’Inde en 'Barbarie Saoudite Hindoue'", a tweeté Shekhar Gupta, un journaliste indien indépendant. 

Le Quai d’Orsay sur la même ligne

Ces recommandations, jugées culpabilisantes pour les victimes de viols ou d’agressions sexuelles, sont pourtant peu ou prou celles faites par la France. Dans ses Conseils aux voyageurs, le ministère des Affaires étrangères met en effet en avant des "risques spécifiques pour les femmes". 


Faisant état de plus en plus de "plus en plus de cas de harcèlements, voire d’agressions sexuelles", le Quai d’Orsay préconise ainsi de "porter de préférence des vêtements longs et garder les épaules couvertes", ou encore "d’éviter de marcher seules ou en couple dans les zones peu fréquentées notamment la nuit tombée". De manière générale, les Affaires étrangères recommandent par ailleurs de "signaler à l’hôtel ou à ses amis les déplacements prévus".   


Rétropédalage

Face au début de polémique, le ministre est revenu sur ses déclarations plus tard dans la journée. Mahesh Sharma a affirmé que ses propos ne concernaient que la tenue à adopter dans les temples et autres édifices religieux.


"J’ai deux filles. Je n'oserais jamais dire aux femmes ce qu'elles devraient porter ou non", a-t-il assuré. "Interdire le port de la jupe est inimaginable, mais ce n'est pas un crime d'être prudent."


À noter que le ministre n’en est pas à sa première controverse. En 2015, il avait estimé que les femmes ne devaient surtout pas sortir de chez elle le soir, indiquant que ce n’était "pas dans la culture indienne".  

En vidéo

Inde : une femme devient la première conductrice de bus

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter