L'Irak annonce sa victoire contre Daech, les États-Unis saluent la fin de "l'ignoble occupation"

International
DirectLCI
GUERRE - Après que le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé samedi la victoire sur les djihadistes après trois ans de combats, les Etats-Unis ont salué la fin de l'"ignoble occupation" de l'Irak par le groupe Etat islamique.

L'Irak a annoncé ce samedi sa victoire militaire sur le groupe État islamique, après 3 ans de combats. Les Etats-Unis ont salué dans la foulée la fin de l'"ignoble occupation" du pays par les djihadistes. "L'annonce des Irakiens indique que les vestiges de l'auto-proclamé 'califat' de l'EI en Irak ont été éradiqués et que les populations vivant dans ces régions ont été libérées du contrôle brutal de l'EI", a déclaré la porte-parole du département d'Etat (ndlr : le ministère des Affaires étrangères), Heather Nauert. 


"Les Etats-Unis s'associent au gouvernement irakien pour souligner que la libération de l'Irak ne signifie pas que la guerre contre le terrorisme, et même contre l'EI, en Irak soit terminée", a-t-elle ajouté. Et de poursuivre: "Nous devons rester vigilants pour contrecarrer toutes les idéologies extrémistes afin d'empêcher un retour de l'EI ou l'émergence de menaces par d'autres groupes terroristes".

En vidéo

Malgré la défaite militaire du califat, la "marque" Daech va continuer à exister

Daech avait menacé en 2014 l'existence même de l'Etat irakien en s'emparant du tiers de son territoire. En prenant le contrôle d'une zone aussi vaste que l'Italie, à cheval sur la Syrie et l'Irak, l'EI avait proclamé un "califat" avec ses deux capitales Mossoul en Irak et Raqqa en Syrie. En Syrie, le groupe djihadiste a également perdu la plupart des territoires qu'il détenait.

"Tout au long de cette ignoble occupation de vastes régions de l'Irak, l'Etat islamique a démontré sa nature abominable, utilisant des enfants et autres civils comme boucliers humains et transformant des hôpitaux, des mosquées, des universités et des écoles en ateliers de fabrication d'armes, en entrepôts et en bases pour ses opérations terroristes", a souligné Mme Nauert.


Depuis 2014, les Etats-Unis ont fourni près de 1,7 milliard de dollars sous forme d'aide humanitaire à l'Irak et se sont engagés à verser plus de 265 millions de dollars pour contribuer aux efforts de reconstruction.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter