L'ONU condamne très majoritairement la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël

DirectLCI
DIPLOMATIE - Ce jeudi, sur les 193 pays membres de l’ONU, 128 ont voté pour une résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël. Les Etats-Unis les ont menacé de représailles financières.

Depuis que les Etats-Unis ont annoncé leur volonté de déplacer leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, reconnaissant de facto cette dernière comme la capitale d'Israël, ils rencontrent peu de soutien de la communauté internationale. Ce jeudi, l'Assemblée générale de l'ONU a adopté à une large majorité une résolution condamnant cette décision américaine. Sur les 193 pays membres, 128 ont voté pour cette résolution, 9 contre (Etats-Unis, Israël, Guatemala, Honduras, Togo, Micronésie, 

Nauru, Palaos et îles Marshall) et 35 se sont abstenus. 

Donald Trump avait déclaré qu'il scruterait de près les résultats du scrutin, menaçant de représailles financières ceux qui soutiendraient le texte.


A l'issue du vote, l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley a assuré : "Les Etats-Unis se souviendront de cette journée qui les a vus cloués au pilori devant l'Assemblée générale pour le seul fait d'exercer notre droit de pays souverain. Nous nous en souviendrons quand on nous demandera encore une fois de verser la plus importante contribution" financière l'ONU, a-t-elle lancé.

Une victoire pour les Palestiniens

Les Palestiniens se sont félicités du vote, le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas déclarant que "cette décision réaffirme que la juste cause des Palestiniens bénéficie du soutien du droit international (...) Nous allons poursuivre nos efforts à l'ONU et dans l'autres forums internationaux pour mettre fin à l'occupation (israélienne) et créer un Etat palestinien avec comme capitale Jérusalem-Est."


Quant au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, il a qualifié les Nations-Unies de "maison des mensonges" et affirmé : "Jérusalem est la capitale d'Israël, que l'ONU le reconnaisse ou non". "En Israël, nous rejetons cette décision de l'ONU et réagissons avec satisfaction face au nombre important de pays qui n'ont pas voté en faveur de cette décision" a-t-il également déclaré.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter