La belle histoire du jour : des élèves créent un "banc des copains"

La belle histoire du jour : des élèves créent un "banc des copains"

DirectLCI
ETATS-UNIS - Des élèves d'une école primaire de Pittsburg ont créé un "banc des copains" pour qu'aucun d'entre eux ne soit exclu au moment de la récré.

L'histoire est attendrissante. Un groupe d'enfants d'une école de Pittsburgh, situé dans l'Etat de Pennsylvanie aux Etats-Unis a créé un banc pour qu'aucun d'entre eux ne soit exclu de la cour de récréation. Appelé le "Buddy bench", c'est-à-dire le banc des copains, il permet aux élèves timides de s'assoir pour montrer aux autres qu'ils veulent participer aux jeux de la cour de récré sans avoir besoin de demander.

"L'école, les élèves, les parents ont compris que le 'Buddy bench' est un outil pour éduquer les enfants, leur apprendre à intégrer les autres et à promouvoir un environnement sauf, respectueux et responsable pour tous les enfants", a confié la directrice de l'école au Huffington Post .

"Un puissant outil anti-harcèlement"

Le concept est simple : les élèves qui veulent participer aux jeux et activités de la cour de récréation, mais qui sont timides, peuvent s'assoir sur le banc, qui se distingue des autres en raison de sa couleur rouge. Les autres élèves comprennent alors qu'ils ont besoin d'un coup de pouce pour participer. "Le banc est un puissant outil anti-harcèlement", explique la directrice d'école. "Il construit l'estime de soi des élèves qui demandent aux autres de jouer avec eux. Et il en est de même pour celui qui tend la main à un autre laissé de côté".

L'idée est née l'année précédente lorsque la directrice d'école dirigeait un groupe visant à aider les enfants à dépasser leur timidité et à développer leur confiance en soi. Un groupe de l'école primaire avait alors émis l'idée du banc. Le banc est depuis installé dans la cour de récréation de l'école, bien visible, et prêt à recevoir les premiers timides !

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Ce réfugié syrien distribue des repas chauds aux SDF allemands

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter