La belle histoire du jour : elle paie les courses d'une inconnue en difficulté à la caisse du supermarché

La belle histoire du jour : elle paie les courses d'une inconnue en difficulté à la caisse du supermarché

DirectLCI
SOLIDARITE – Une mère de famille dans le besoin a décidé d'écrire sur son blog une lettre à la femme qui lui a payé un jour ses courses. Un geste qui a tout changé pour elle.

"Chère inconnue derrière moi à la caisse du supermarché..." Ainsi débute la lettre d'Andrea Gardner, une Américaine dans le besoin qui a été bouleversée par le geste de solidarité d'une femme qu'elle ne connaissait pas.

Cette mère de cinq enfants était à la caisse d'un magasin lorsque sa carte de paiement a été refusée. "Tu ne m'as pas jugée, raconte Andrea Gardner sur son blog . Tu ne t'es pas dit Tu devrais avoir moins d'enfants ou trouve-toi un travail. Non, tu n'as émis aucun jugement. Tu as simplement payé pour nous les 17,38 dollars. Tu as ainsi offert à mes enfants des bananes, des yaourts, du jus de pomme, du fromage et du thé à la pêche pour moi".

"Ange gardien"

L'inconnue ne connaissait alors rien du désarroi de cette famille. "Tu ne savais pas combien de fois j'avais pleuré depuis que mon mari a été licencié. Tu ne savais pas à quel point sa fierté avait été piétinée. Tu ne savais pas que mes enfants avaient plus de soucis qu’un adulte et que leur innocence leur avait été volée. Tu ne savais rien de tout cela", explique-t-elle dans cette lettre que le Huffington post a partagée. Ces quelques dollars ont eu un impact considérable sur leur vie : ils leur ont "redonné espoir".

"Moi aussi, je paierai un jour les courses de quelqu'un, promet Andrea Gardner. Mes enfants t’appellent notre "ange gardien". Ton geste a changé nos vies. Tu nous as probablement oubliés mais jamais nous ne t'oublierons. Tu seras toujours dans nos cœurs". La famille n'a jamais revu cette généreuse inconnue. "Merci de ne pas nous avoir jugés, conclut-elle. Merci d’avoir offert un repas à mes enfants qui avaient faim. Simplement, merci." Signée "Andrea, la femme qui était devant toi au supermarché avec cinq enfants qui n’ont désormais plus faim."

Plus d'articles

Lire et commenter