La belle histoire du jour : elle retrouve la vue... en se cognant sur sa table basse

La belle histoire du jour : elle retrouve la vue... en se cognant sur sa table basse
International

MIRACLE - Aveugle durant quatorze ans, une Néo-Zélandaise aujourd'hui âgée de 38 ans a pu retrouver une parcelle de vision après un choc contre une table basse. Une résurrection qui laisse les scientifiques perplexes.

Son cas ne peut malheureusement être extrapolé à l'ensemble des non-voyants, mais l'exemple de Lisa Reid donne du baume au cœur. Aveugle depuis l'âge de 11 ans, cette Néo-Zélandaise a recouvré la vue quatorze ans plus tard en... se cognant à une table basse, en 2000. "J'ai vu le blanc de mon plafond", a-t-elle témoigné cet été à la chaîne américaine ABC News . "Je ne peux pas trouver les mots pour décrire ce que j'ai ressenti. C'était incroyable, fantastique", a ajouté au Daily Mail  la jeune femme âgée aujourd'hui de 38 ans, se remémorant avec émotion l'instant où elle a pu revoir sa mère et son frère.

Les médecins perplexes

Enfant, Lisa Reid a contracté une tumeur au cerveau, qui aurait pu lui être fatale. Une opération lui a sauvé la vie, mais elle lui a fait perdre l'usage de ses yeux. De manière irréversible, lui avaient diagnostiqué les médecins à l'époque. Sa nuit aura finalement duré quatorze longues années, au cours desquels la jeune Néo-Zélandaise s'est fait connaître pour sa participation  à plusieurs campagnes caritatives , contre le cancer notamment. Aujourd'hui, Lisa Reid est une militante active de la Blind Foundation , organisation qui l'a épaulée tout au long de sa jeunesse et qui lève des fonds pour venir en aide aux personnes non voyantes. 

Toutefois, s'il est indéniable que Lisa a bel et bien recouvré la vue, seul son œil gauche fonctionne, et de manière très limitée. Quant à son nerf optique, il a été irrémédiablement endommagé et ne pourra se régénérer, rapporte ABC News. En outre, le cas de la jeune femme laisse le monde scientifique circonspect. Choc physique ? Psychologique ? Les spécialistes se perdent en conjectures. Mais, pour Lisa, l'essentiel est bien ailleurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent