La belle histoire du jour : elle retrouve son père en photographiant des SDF

International
HAWAII - Au cours d’un projet de portraits documentant la vie des SDF, une jeune photographe est tombée sur son père, qu’elle n’avait plus revu depuis des années. A travers l’objectif, ils ont réappris à se connaître.

Elle ne s’attendait pas du tout à ce type de retrouvailles. Lors d’un projet photo sur les sans-abris à Hawaii, Diana Kim, une photographe âgée de 30 ans, est tombée sur son père qu’elle n’avait plus vu depuis des années, raconte NBC News . Et si leur relation n’a pas toujours été des plus simples, tous deux ont lentement réappris à se connaître, le SDF a fini par accepter l’aide de sa fille et fait actuellement beaucoup d’efforts pour se réinsérer.

Toute petite, Diana Kim, qui vit alors sur l’île de Maui, est initiée à la photo par son père. Celui-ci tient à l’époque un studio de photographie. A la rupture de ses parents cependant, son père devient “absent”. Elle a de moins en moins de nouvelles de lui. En 2003, alors qu’elle étudie la photographie, elle se lance dans une projet de long terme : une série de portraits de sans-abris. Plusieurs années passent. Sa grand-mère devient le seul lien qu’il lui reste avec son père. Le peu qu’elle lui a dit n’est pas rassurant : sa santé mentale s’est détériorée, et personne ne sait où il se trouve.

Ils se réapprivoisent grâce à la photographie

En 2012, alors qu’elle se trouve à Honolulu, pour travailler sur les SDF de Hawaii, elle découvre que son père se trouve parmi eux. Une découverte “dévastatrice”, se souvient Diana. Entre eux, le contact est difficile : l’homme souffre de schizophrénie, elle ne le retrouve pas toujours quand elle le cherche et a souvent l’impression d’être face à un étranger. Peu à peu, ils se réapprivoisent.

Mais ce n’est qu’après l’hospitalisation de son père pour une attaque cardiaque que leurs rapports s’apaisent réellement. Elle lui pardonne peu à peu, il accepte de prendre son traitement, et est même maintenant à la recherche d’un travail à mi-temps. "Mon père va très bien aujourd’hui", assure Diana. Récemment, la jeune femme a lancé un appel aux dons , sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter, pour raconter dans un livre le chemin parcouru avec son père dans la ville d’Honolulu. Nom du projet : The Homeless Paradise .

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Des jumelles accouchent en même temps de leur premier enfant

A LIRE AUSSI >> Toutes nos belles histoires du jour

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter