La belle histoire du jour - Grâce à Facebook, elle n'a plus besoin de vendre son camping-car pour offrir un beau Noël à ses enfants

La belle histoire du jour - Grâce à Facebook, elle n'a plus besoin de vendre son camping-car pour offrir un beau Noël à ses enfants

DirectLCI
ETATS-UNIS - Ayant perdu son emploi, Elisabeth Garcia ne savait pas comment elle allait pouvoir offrir des cadeaux à ses enfants pour Noël. Elle s’est donc résolue à mettre en vente son camping-car via une annonce sur Facebook, pour pouvoir leur acheter des présents. Les internautes ont répondu présent… au-delà de ses espérances.

Elle n’a pas réussi à vendre son camping-car, mais cette jeune maman et ses enfants vont quand même passer un beau Noël. Et ce, grâce aux internautes. 

Quelques semaines avant Noël, Elisabeth Garcia, une jeune mère de famille divorcée de 33 ans, regardait les souliers vides de ses enfants sous le sapin, et soupirait devant les factures qui s’entassaient depuis qu’elle avait perdu son emploi. Elle se demandait, désemparée, comment elle allait pouvoir faire passer des fêtes chaleureuses à ses deux petits. Alors, elle s’est tournée vers les réseaux sociaux. L'histoire est rapportée par le Hufftington Post.

Des jouets, des cartes cadeaux

Elisabeth habite à Watford City, dans le Dakota du Nord. Comme des milliers d’autres habitants de la région, elle a perdu son emploi à cause de la crise du pétrole, ayant été mise à pied l’été dernier de son entreprise de construction. Mais pour offrir des cadeaux à ses enfants, elle a décidé de mettre en vente son camping-car sur Facebook, mis à prix 500 dollars. Une somme pouvant lui permettre d’offrir un beau Noël à son fils et sa fille, âgés de 8 et 5 ans.

En fait, aucun acquéreur n'a été intéressé par le véhicule. Mais Elisabeth a reçu bien plus. Les internautes, émus par son appel,lui ont envoyé de nombreux messages de soutiens. Un magasin de jouets a ainsi proposé qu’elle vienne choisir ce qu’elle voulait pour ses enfants, gratuitement. D’autres internautes ont envoyé des jouets, des cartes cadeaux de magasins ou des bons pour acheter des friandises.

Un élan de solidarité qui a ému la jeune maman aux larmes. "Si vous pouviez voir mon sapin de Noël en ce moment, c’est absolument ridicule de voir le nombre de cadeaux qui s’entassent aujourd’hui dessous", explique-t-elle, reconnaissante. "Si je n’avais pas mis cette annonce sur Facebook, je n’aurai probablement rien pu offrir à mes enfants." Elle qui a vécu dans de nombreux autres Etats, pense que "cela ne me serait jamais arrivé ailleurs" : "Il y a des gens plus chaleureux ici que n’importe où ailleurs." Depuis, Elisabeth a été embauchée par une blanchisserie locale, et s’est mise à vendre de la nourriture faite maison… Le temps de trouver un nouvel emploi dans son secteur.

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Les éboueurs jettent le sapin de Noël d'un sans-abri, les habitants lui en offrent des dizaines

Plus d'articles

Lire et commenter