La belle histoire du jour : il sauve deux femmes de la noyade en nageant 75 mètres dans l’eau glacée

La belle histoire du jour : il sauve deux femmes de la noyade en nageant 75 mètres dans l’eau glacée

DirectLCI
HEROIQUE - Deux jeunes femmes ont été emportées par le courant, dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu’elles prenaient un bain de minuit en Ecosse. Allan Corse, un garde-côtes de 26 ans, les a ramenées sur le rivage. Et leur a sauvé la vie.

La presse britannique acclame un héros. Allan Corse, un garde-côtes de 26 ans, a sauvé deux jeunes femmes de la noyade ce week-end en Ecosse, rapportent plusieurs médias dont le Daily Record et la BBC . Le jeune homme s’est lancé en pleine nuit dans l’eau glacée, et, malgré la force de la marée, est parvenu à les ramener vers le rivage après avoir nagé près de 75 mètres avec l’une d’elles sous chaque bras.

(Dave) I thought folk might be interest to know that the news item that we posted yesterday - about coastguard Allan...

Posted by BBC Radio Orkney on lundi 1 juin 2015


"L’une d'elles était sous l'eau"

Les deux jeunes femmes ont été emportées par le courant dans la nuit de samedi à dimanche alors qu’elles prenaient un bain de minuit au large des Orcades ( Orkney , en anglais), un archipel au nord de l’Ecosse. Une troisième femme, qui n’avait pas été aussi loin, a donné l’alerte lorsqu’elle a vu les deux autres avoir du mal à rejoindre la plage.

Le sauveteur a été contacté peu avant 1h50 du matin par les services de secours écossais, après le signalement de deux personnes en difficulté en mer. Et le drame a été frôlé. "Il y avait un fort courant sous-jacent les poussant loin du rivage", raconte Allan Corse. "Elles étaient complètement épuisées, elles n’étaient pas assez en forme pour se maintenir hors de l'eau. L’une était sous l'eau quand je suis arrivé vers elles", témoigne-t-il. "Je les ai attrapées toutes les deux, j’ai tiré en arrière et je les ai aidées à récupérer."

"Effort collectif"

Une fois ramenées sur le rivage, les baigneuses ont été accueillies par une équipe paramédicale avant d’être transportées vers un hôpital. Elles en sont ressorties quelques heures plus tard après avoir reçu un traitement. Ayant respiré de l’eau pendant le sauvetage, Allan Corse a lui aussi été examiné par l’équipe paramédicale, mais il a assuré se sentir bien.

Loué pour son courage, Allan Corse reste modeste, expliquant que son action faisait "partie du travail". "Je ne peux pas souligner suffisamment à quel point ça a été un effort collectif. Cela n’aurait pas été possible si j’avais été seul. Chaque personne à joué un rôle important", assure-t-il.

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Des souvenirs de famille retrouvés grâce à Facebook

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter