La belle histoire du jour : la touchante carte de rétablissement de deux enfants à un policier blessé

La belle histoire du jour : la touchante carte de rétablissement de deux enfants à un policier blessé
International

TROP MIGNON - Blessé au genou, un policier américain a eu la surprise de trouver scotchée à sa porte une jolie carte écrite par deux enfants du quartier dans lequel il travaille, lui souhaitant un prompt rétablissement. L’officier confie avoir été ému aux larmes.

C’est un courrier qui lui a fait chaud au cœur. Un policier américain, blessé alors qu’il était affecté à la circulation, a reçu une réconfortante carte lui souhaitant un prompt rétablissement. Si bien que, de son propre aveu, il en a presque oublié sa blessure.

"Je peux demander à mon docteur de te soigner"

La carte a été écrite par deux enfants – un enfant de neuf ans et sa petite sœur de huit ans – du quartier où il travaille, à New London, dans le Connecticut (nord-est des Etats-Unis), et accrochée à sa porte avec un morceau de scotch. "Officier Nolan", est-il écrit sur la carte, que l’agent a relayée sur Facebook début octobre. "Ma maman m’a dit que tu t’étais fait mal. (...) Je vais dire au commissariat de ne pas te faire travailler au milieu du danger parce que c’est mieux pour toi. Je peux demander à mon docteur de te soigner, il est bon."

Talk about fighting tears. This was duck taped to my door today. Can't tell me this is not the best. "So worth sharing". Love those kids. Lol left me coffee $.

Posted by Anthony L. Nolan on  vendredi 2 octobre 2015

"Tu me manques vraiment. (...) Merci d’être comme un père pour nous", poursuivent les enfants avant de conclure par un "rétablis-toi bien" écrit en gros en lettres roses. Avec ce petit mot, ils ont pris soin de dessiner des smileys, un cœur, une fleur, et le policier dans une voiture de police, avec des méchants à l’arrière. Plus craquant encore, ils ont collé au bas de la carte quelque pièces avec du scotch pour boire un café.

"Ça m’a fait me sentir bien"

L’officier, Anthony Nolan, a expliqué à ABC News combien ce petit mot l’avait réconforté. "Ça m’a fait me sentir bien, j’en ai presque oublié que je m’étais blessé après l’avoir lu. C’était un de ces moments qui vous soignent", s’est-il souvenu auprès de la chaîne américaine. L’agent, qui lui-même a deux enfants, côtoie régulièrement ce frère et sa sœur depuis qu’il les a rencontrés il y a deux ans lors d’une patrouille. Depuis, ils lisent parfois ensemble. "Je suis triste parce que tu ne peux pas lire pour moi. Je n’ai pas de père donc toi seul lit pour moi", dit d’ailleurs le petit garçon sur cette note.

Anthony Nolan confie d’ailleurs avoir eu du mal à contenir son émotion lorsqu’il a découvert leur petite attention. "En parlant de se retenir de pleurer (...) J’adore ces enfants", a-t-il écrit sur son post Facebook. "En tant qu’officier de police, vous essayez d’avoir cet ego, quelques fois", a encore dit l’agent à ABC News. "Mais ça n’a pas marché cette fois-ci. C’était très touchant."

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Perdu sur un volcan, il est sauvé avec 5 % de batterie sur son téléphone


 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent