La belle histoire du jour : la vie d'une femme sauvée par un coup de fil providentiel

La belle histoire du jour : la vie d'une femme sauvée par un coup de fil providentiel

DirectLCI
ETATS-UNIS - Agressée par son compagnon qui tentait de l'étrangler, une jeune femme de l'Oregon a été sauvée par une parfaite étrangère, qui travaille comme téléopératrice à 1500 kilomètres de chez elle.

Qui n'a pas un jour pesté contre ces appels téléphoniques intempestifs qui nous dérangent pour une offre commerciale ou un sondage ? Eh bien une jeune femme de l'Oregon (ouest des Etats-Unis), elle, bénit le "call center" qui a composé son numéro de téléphone cet après-midi là...

A 1500 kilomètres de chez elle, à Las Vegas dans le Nevada, Chamille est téléopératrice pour l'entreprise Americare Health and Nutrition. Elle est chargée de vendre des produits d'homéopathie et de médecine alternative. Mais quand elle appelle cette jeune femme, Chamille n'entend pas le "Allo" d'usage à l'autre bout du fil. C'est plutôt "un horrible gémissement" qui l'accueille, racontera-t-elle plus tard, citée dans le quotidien britannique Mirror .

"S'il te plaît, ne me tue pas", supplie une voix au bout du fil...

Au-delà de ce gémissement, Chamille perçoit une voix féminine prononçant une terrible supplication : "S'il te plaît, ne me tue pas"... Avec une belle présence d'esprit, la téléopératrice ne raccroche pas, mais continue à enregistrer au cas où l'appel puisse servir de preuve. Et elle réfère aussitôt de la situation à son supérieur. "Je ne pense pas que ce soit une blague. Quelque chose est en train d'arriver, je pense que cette dame est en train de se faire frapper", lui dit-elle.

Alertée par le call center, la police de l'Oregon se rend rapidement sur les lieux, grâce aux coordonnées fournies par la compagnie. "Quand les agents sont arrivés sur place, ils ont entendu une femme appeler à l'aide, et une voix d’homme lui intimant de se taire." La police force alors la porte et tombe sur un homme de 33 ans qui est effectivement en train d'agresser une femme. Arrêté, il a été inculpé pour agression, menaces et strangulation. La victime, elle, a été surprise d'apprendre que c'est un ange gardien téléphonique qui lui a envoyé ces secours. Son téléphone se trouvant au moment de l'agression dans sa poche arrière, elle avait décroché par accident. Ou par miracle...

La belle histoire d'hier >> Solidarité pour un ouvrier qui marche 60 km par jour pour travailler

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter