La belle histoire du jour : l'adieu d'une girafe à son gardien mourant

La belle histoire du jour : l'adieu d'une girafe à son gardien mourant

PAYS-BAS - Un ex-gardien du zoo de Rotterdam, atteint d'un cancer en phase terminale, a pu être transporté auprès des animaux qu'il a cotoyés pendant 25 ans. Et certains l'auraient reconnu...

Le zoo de Rotterdam (Pays-Bas) a été le théâtre d'une scène poignante, mercredi. Atteint d'un cancer en phase terminale, un ex-gardien de 54 ans a pu être transporté sur place pour une ultime rencontre avec les girafes dont il a longtemps entretenu l'enclôt.

Exaucer les derniers souhaits

En grande partie paralysé par une tumeur au cerveau, il n'a pu descendre de son lit d'hôpital. Mais l'une des girafes s'est tout de même approchée, reniflant le nez de l'homme dans ce qui prenait toutes les apparences d'un adieu intentionnel. "Les animaux l'ont reconnu et ont senti que quelque chose n'allait pas chez lui", a affirmé Kees Veldboer, fondateur de l' Ambulance Wish Foundation , au quotidien hollandais Algemeen Dagblad .

Cette organisation caritative permet à des patients en phase terminale ayant perdu leur mobilité de réaliser des excursions sur le lieu de leur choix. C'est elle qui a permis à ce gardien de dire adieu aux animaux qu'il a côtoyés pendant plus de 25 ans. L'an dernier, la fondation a permis à un homme de 86 ans de revenir dans sa ferme d'Oss, toujours aux Pays-Bas, le temps d'un adieu à ses poneys.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.