La belle histoire du jour : le SDF joue ses dernières pièces au loto... et devient millionnaire

La belle histoire du jour : le SDF joue ses dernières pièces au loto... et devient millionnaire

International
DirectLCI
INSOLITE – Un Hongrois sans abri de 55 ans est devenu riche du jour au lendemain en décrochant la super cagnotte du loto. Si la vie de Laszlo Andraschek s'est transformée, il s'efforce de garder un train de vie modeste.

Le hasard fait bien les choses, dit l'adage. Et l'histoire de Laszlo Andraschek lui donne raison. Ce SDF hongrois est passé directement de la rue à l'opulence après avoir remporté la cagnotte du loto national, soit un montant de plus de 600 millions de forints (2 millions d'euros environ). "J'avais demandé au Bon Dieu un peu d'argent, mais pas autant !", a-t-il confié à la télévision RTL Klub .

L'histoire commence un jour de septembre 2013. Le sans-abri, âgé de 55 ans, n'a plus que quelques pièces en main. Il décide de les miser au comptoir de loterie d'une gare. "J'avais choisi six numéros. L'employée du stand m'a rappelé que je devais en choisir un septième. J'ai dit que je prenais le 24, mais que ça n'avait pas d'importance de toute façon." Le lendemain, à l'annonce des résultats, ses numéros sont gagnants, et ses jambes le lâchent : il s'écroule sous le choc de la surprise.

"Je n'ai pas changé"

Si 100% des gagnants d'une cagnotte ont vu leur vie changer, que dire de Laszlo Andraschek ! Fini d'errer dans les rues en quête de quelques piécettes pour survivre. Mais malgré ses millions, son train de vie actuel n'a rien d'exceptionnel. L'ex-SDF s'est d'abord acheté un logement, puis une autre maison pour ses trois enfants, et il a remboursé ses dettes. Il a également investi dans une voiture, tout sauf luxueuse. "Je voulais juste avoir une vie normale, pas plus", raconte-t-il.

Après être également venu en aide à sa famille, l'ancien alcoolique veut désormais se consacrer à une fondation pour soutenir les victimes de la boisson. Sa seule folie personnelle ? Un grand écran plat qui lui permet de s'adonner à son loisir préféré : regarder les matchs de foot. "Je suis devenu riche, mais je n'ai pas changé."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter