La belle histoire du jour : l'enfant renvoie le jouet qu’il n’a pas payé, la firme le recherche pour le féliciter

International

ROYAUME-UNI - Scottish Power, une des plus grosses sociétés d’énergie d’Ecosse, tente de retrouver un petit garçon qui a retourné par la Poste un jouet provenant de sa boutique de souvenirs. L'enfant a renvoyé la figurine après avoir réalisé qu'il l'avait emportée sans que sa maman l'ait achetée.

C’est un petit bonhomme jaune en plastique, d’une valeur de 10 pence. Quasiment rien. Pourtant, en Ecosse, le petit Daniel l’a renvoyé à la boutique de souvenirs d’où il provenait, car il ne l'avait pas payé. Et son geste lui vaut les félicitations du magasin.

En fait, le petit Daniel avait visité avec sa maman Whitelee, le plus grand champ d’éoliennes du Royaume-Uni, près de Glasgow. Puis ils étaient passés à la boutique de souvenirs. Mais quelques jours après, l'enfant avait renvoyé un jouet à la boutique, accompagné d’une lettre expliquant son geste :  "Cher monsieur, chère madame. Je me trouvais dans la boutique et j’ai ramassé le petit bonhomme en pensant que ma maman l’avait payé. Mais en fait, je me suis trompé. Je vous le renvoie donc."

"Un article qui a une si faible valeur"

Ian Parkinson, le responsable de l’accueil des visiteurs de Whitelee, exploité par la firme énergétique Scottish Power, déclare  dans un communiqué de presse publié par le groupe sur son site , et relayé par la BBC : "Nous sommes souvent contactés par des personnes souhaitant en savoir plus sur le plus grand parc éolien du Royaume-Uni. Mais il est très rare que nous recevions par la Poste des lettres comme celle-ci."

Le responsable voudrait donc retrouver le petit Daniel, pour le féliciter et le remercier. "Il est très honnête et sincère, il a reconnu son erreur. Cela fait chaud au cœur de penser que quelqu’un est allé aussi loin pour retourner un article qui a une très faible valeur pour nous." Malheureusement, le groupe ne dispose pas de l’adresse de Daniel. "Mais nous espérons qu’il entendra parler de notre appel, ou qu’il reviendra dans la boutique de souvenirs avec sa maman", indique Ian Parkinson. 

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >>  Il trouve l'amour en composant un numéro griffonné sur le mur des toilettes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter