La belle histoire du jour : les larmes de Margaret, une bachelière de... 97 ans

La belle histoire du jour : les larmes de Margaret, une bachelière de... 97 ans

ETATS UNIS - Âgée de 97 ans, Margaret, extrêmement émue, s'est vu remettre, à titre honoraire, son diplôme de fin d'études par le proviseur de son lycée. Un établissement qu'elle avait quitté en 1932 pour s'occuper des siens.

Une bachelière pas comme les autres. Margaret Thome Bekema a reçu cette semaine son diplôme de fin d’étude au lycée Grand Rapids Catholic Central High, dans le Michigan. Signe particulier : cette lycéenne est âgée de... 97 ans.

Pourquoi Margaret a-t-elle obtenu son diplôme avec tant de décennies de retard ? Pour une raison simple : en 1932, celle qui n’était encore qu’une jeune fille avait été contrainte de déserter les rangs de l’établissement pour s’occuper de ses frères et sœurs. Mais aussi de sa mère, alors atteinte d’un cancer.

J'aimais l'école et j'avais de nombreux amis"

"Je vous remercie du fond du coeur", a déclaré cette semaine Margaret en recevant le précieux sésame, qu'on lui a remis à titre honoraire. Visiblement très émue, "l’étudiante" n’a pas pû empêcher une larme de couler quand on lui a présenté le chapeau offert à tous ses camarades américains. "J'ai dû quitter l'école pour m'occuper de ma famille. C'était dur, vous ne pouvez imaginer à quel point. J'aimais l'école et j'avais de nombreux amis", a t-elle expliqué.

"Sa vie a été faite de sacrifices et de services rendus aux autres. C'est tellement encourageant et inspirant pour notre communauté parce que ses choix de coeur représentent toutes les valeurs que nous enseignons à nos étudiants", a indiqué le proviseur Greg Deja pour expliquer ce geste de bonté de l'établissement qu'il dirige.

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >>  Elle ouvre un restaurant sans prix pour que chacun puisse manger

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 13 décès en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Aveugle depuis 10 ans, un homme recouvre la vue grâce à une première mondiale

États-Unis : "avalé" par une baleine, un pêcheur en ressort indemne

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.