La belle histoire du jour : l'incroyable cadeau d'anniversaire d'une mère à son fils autiste

La belle histoire du jour : l'incroyable cadeau d'anniversaire d'une mère à son fils autiste

International
DirectLCI
ETATS-UNIS – Pour fêter l'anniversaire de son fils, sans amis en raison de troubles comportementaux proches de l'autisme, une Américaine a créé une page Facebook. Déjà 1,2 million de personnes du monde entier ont aimé la page.

La magie des Internets. Début février, Jennifer, qui habite Kalamazoo dans le Michigan (est des Etats-Unis) demande à son fils Colin s'il souhaite faire une fête d'anniversaire pour ses 11 ans, le 9 mars prochain, rapporte la chaîne locale WoodTV . Mais le jeune garçon tergiverse, se montre réticent, traîne la patte. Et quand sa mère lui demande pourquoi cette attitude, il lui fait cet aveu, terrible de solitude : "Maman, qui est-ce que je vais inviter ? Je n'ai aucun ami."

Il y a un an, les médecins ont diagnostiqué chez Colin des troubles comportementaux similaires à de l'autisme. "Des choses comme la lumière et les sons provoquent chez lui des réactions bizarres", précise Jennifer. Conséquence de quoi, le garçon éprouve beaucoup de difficultés à se socialiser, ses camarades de classe ne comprenant pas les troubles dont souffre Colin.

1,2 million de "likes"

Mais la mère de famille ne s'en laisse pas compter, loin de là. Elle crée fissa une page Facebook , qu'elle cache à son fils, afin que quiconque le souhaite puisse souhaiter un bon anniversaire au garçon. Au début, Jennifer espère juste que "ses amis aiment la page et laissent des commentaires sympas pour l'événement".

Mais rapidement, le phénomène prend de l'ampleur. Le bouche-à-oreille fonctionne à plein, les commentaires pleuvent, les "likes" s'enchaînent à tel point que ce mercredi, ils étaient 1,2 million d'internautes à aimer la page Facebook. Face à l'ampleur de la mobilisation, Jennifer a même donné son adresse postale pour recevoir des cartes qui lui viennent de partout dans le monde. Et à la mère 2.0 de conclure : "Il va avoir beaucoup d'amis après ça. Ils ne seront peut-être pas là avec lui mais ils seront quand même présents." 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter